Attentat à Berlin: Le film du drame vu d'Allemagne

REPORTAGE Un camion immatriculé en Pologne a foncé sur un marché de Noël, faisant 12 morts et 48 blessés, lundi soir...

Jacques Pezet, à Berlin

— 

A Berlin, le bilan provisoire de l'attaque au camion est de 12 morts et 48 blessés
A Berlin, le bilan provisoire de l'attaque au camion est de 12 morts et 48 blessés — John MACDOUGALL / AFP

Situé au pied de la touristique Eglise du Souvenir, le marché de Noël de la Breitscheidplatz est un point de rendez-vous très populaire pour de nombreux Berlinois qui s’y retrouvent pour déguster du vin chaud entre amis après avoir fait des achats dans les nombreuses boutiques du Kurfürstendamm, l’équivalent des Champs Elysées à Berlin-Ouest. Quelques minutes après 20 heures, un camion noir a traversé le marché et détruit sur son passage la vie de douze personnes et de nombreux stands en bois qu’il a fait voler en éclats.

>> A lire aussi : EN DIRECT. Suivez l'évolution de la situation

Sur les premières images filmées juste après l’incident par un journaliste du Berliner Morgenpost, on voit des hommes et des femmes tenter de porter secours à d’autres allongés par terre, tandis que d’autres s’enfuient. Autour du camion scintillent les gyrophares des pompiers et de la police aussitôt arrivés pour porter secours aux blessés et sécuriser la place. On compte un premier mort, puis deux, puis neuf…

Un homme arrêté

Ensuite vient cette peur : le chauffeur du camion se serait échappé. Où est-il passé ? A quoi ressemble-t-il ? Est-il armé ? Une rumeur circule, selon laquelle, un coup de feu aurait été entendu.

Vers 22 heures, le porte-parole de la police Thomas Neuendorf met fin aux doutes et annonce qu’un suspect, qui pourrait être le chauffeur meurtrier, a été arrêté à 100 mètres de là. Le porte-parole de la police berlinoise ne révèlera rien au sujet de l’identité de l’homme arrêté, pas même sa nationalité, expliquant que la police doit d’abord d’enquêter. Aussi, un passager a été retrouvé mort à l’intérieur de la cabine du camion.

Dans la nuit, à 02h36, la police berlinoise annonce qu’il s’agit d’un homme de nationalité polonaise.

Le camion pourrait avoir été volé en Pologne

Portant l’immatriculation polonaise “GDA 08J5”, le propriétaire du camion a très vite été retrouvé. Il s’agit du transporteur Ariel Zurawski. Interviewé par la chaîne polonaise TVN 24, il déclare ne pas avoir eu de nouvelles ni de réponse téléphonique depuis 16 heures de la part de son cousin, censé conduire le véhicule. Selon le propriétaire, le camion devait livrer ce mardi à Berlin des châssis en acier récupérés en Italie. Il avance l’idée que son camion aurait été volé. Une théorie que la police allemande semble suivre, puisque dans la soirée elle annoncera une version proche : « On suspecte que le camion a été volé sur un chantier en Pologne ». La police n’a pour l’instant pas confirmé l’identité de l’homme retrouvé dans le camion.

Un probable attentat

La police de Berlin a annoncé mardi qu’elle traitait comme un « probable attentat terroriste » l’affaire du camion qui a foncé dans un marché de Noël de la capitale allemande.

Ainsi, sept procureurs sont chargés de l’enquête tandis que Facebook a activé son Safety Check et invite les Berlinois à rassurer leurs proches.

>> A lire aussi : Ce que l'on sait sur l'attaque de Berlin

Aux alentours de minuit, certains journaux ont donné des informations concernant la nationalité de l’homme arrêté. C’est d’abord Die Welt, qui va écrire qu’il s’agit d’un Tchétchène, avant de corriger plus tard en notant que le suspect « pourrait être un réfugié pakistanais » qui serait arrivé en février 2016 en Allemagne. Selon le journal berlinois, der Tagesspiegel qui cite des sources sécuritaires, « la personne arrêtée serait un Pakistanais ou un Afghan ». En fin de soirée, la police allemande n’avait toujours pas communiqué d’information officielle à ce sujet.

L’Allemagne « en deuil »

Sur Twitter, par la voix de son porte-parole Steffen Seibert, la Chancelière Angela Merkel a déclaré être « en deuil » et espérer « que les nombreux blessés vont pouvoir recevoir de l’aide ».

Le maire de Berlin, Michael Müller parle, lui, de « choc, car nous avions toujours espéré, qu’une telle situation n’allait jamais avoir lieu à Berlin ». Finalement vers 2 heures du matin, on apprendra que douze personnes sont décédées ce lundi.

Après cette catastrophe, de nombreux chefs d’Etat ont exprimé leur soutien aux Berlinois. Ainsi François Hollande a fait part de sa peine sur Twitter : « J’exprime ma solidarité et ma compassion à la Chancelière Merkel, au peuple allemand et aux familles des victimes de Berlin ».

Mardi, une messe en hommage aux victimes sera célébrée à 18 heures à quelques mètres du lieu où s’est déroulée la catastrophe, à l’Eglise du Souvenir.