VIDEO. Attaque au camion à Berlin: «Un acte terroriste présumé», le véhicule aurait été volé

ALLEMAGNE Retrouvez les dernières informations sur le drame qui a fait 12 morts et 48 blessés en Allemagne, lundi soir...

P.B. avec AFP

— 

Le camion qui a foncé dans la foule à Berlin, le 19 décembre 2016
Le camion qui a foncé dans la foule à Berlin, le 19 décembre 2016 — Michael Sohn/AP/SIPA

Au lendemain de l'attaque au camion qui a fait au moins 12 morts et 48 blessés, lundi soir à Berlin, de nombreuses questions restent encore sans réponse. Mais depuis mardi matin, la police allemande parle d'une «attaque terroriste présumée» et devrait en dire davantage sur le suspect arrêté lors d'un point presse prévu à 13h00. Selon les médias allemands, il s'agirait d'un réfugié afghan ou pakistanais, qui a vraisemblablement volé le camion d'un transporteur polonais.

>> A lire aussi : Suivez la situation en direct

S'agit-il d'un attentat?

Les autorités allemandes ont refusé toute la nuit de prononcer le mot. Le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maizière, a indiqué dans la nuit que «beaucoup de raisons» laissaient penser qu'il s'agissait d'un attentat. A 6h00, mardi, la police a précisé que le chauffeur avait foncé «intentionnellement» sur la foule, dans une «attaque terroriste présumée». Washington avait averti l'Allemagne fin novembre que les risques d'attaques étaient importants pendant les fêtes, potentiellement contre des marchés de Noël, des cibles difficiles à protéger.

Le suspect arrêté est-il un réfugié?

La police n'a rien révélé sur l'identité d'un homme arrêté au voisinage du zoo de Berlin, à environ deux kilomètres du marché de Noël. Les autorités cherchent à déterminer s'il s'agit du chauffeur qui a foncé sur la foule. Les médias allemands ont d'abord parlé d'un suspect tchétchène. Mais la version qui revenait tard dans la nuit est celle d'un réfugié afghan ou pakistanais qui serait arrivé en Allemagne en février dernier, affirment Die Welt, Bild et l'agence de presse allemande DPA.

Un Polonais retrouvé mort dans la cabine, le camion sans doute volé

«L'homme retrouvé dans le camion est un citoyen polonais», a indiqué la police. Elle a précisé qu'il «ne conduisait pas» le véhicule quand ce dernier a foncé sur la foule. Les médias allemands supposent qu'il s'agit de l'employé du transporteur polonais propriétaire du camion. «Je ne sais pas ce qui lui arrive. C'est mon cousin, je le connais depuis l'enfance. Je me porte garant de lui», a déclaré le propriétaire de l'entreprise, Ariel Zurawski, à l'AFP. La police pense «que la camion a été volé sur un chantier en Pologne». Cependant, le propriétaire, lui, affirme que le semi-remorque était en provenance d'Italie et devait livrer 25 tonnes de produits métallurgiques en Allemagne avant de retourner en Pologne. «La société où il devait les décharger n'a pas pu les recevoir et lui a dit de retourner mardi dans la matinée. On lui a dit d'attendre à Berlin quelque part", a ajouté l'entreprise, qui dit avoir perdu le contact avec son employé lundi à 15h00, cinq heures avant l'attaque.

Qui sont les victimes?

Selon la police, les victimes sont principalement des Allemands mais il y a également des touristes et le ressortissant polonais retrouvé mort dans le camion.

Où a eu lieu l'attaque?

Le marché de Noël où le camion a foncé sur les badauds en roulant sur un trottoir se trouve en plein centre de la ville, à deux pas de l’Eglise du Souvenir, une des principales attractions touristiques berlinoises, et d’une avenue très commerçante, le Kurfürstendamm.

Quelles sont les réactions ?

Les réactions se multiplient. La chancelière Angela Merkel s’est dite « en deuil ». François Hollande a souligné que « les Français partagent le deuil des Allemands face à la tragédie ».

«Des civils innocents ont été tués dans les rues alors qu'ils se préparaient à fêter Noël. L'Etat islamique et d'autres terroristes islamistes attaquent continuellement les chrétiens au sein de leurs communautés et lieux de culte», a lancé Donald Trump.