«Tu continues sur ce ton et je t’écrase», la terrible humiliation de Sarkozy par Poutine en 2007

HISTOIRE Un documentaire revient sur une réaction de Nicolas Sarkozy, malmené par le dirigeant russe lors d'un tête-à-tête au cours du G8 en 2007...

A.-L.B.

— 

Vladimir Poutine et Nicolas Sarkozy à Heiligendamm en juin 2007pendant le sommet du G8. REUTERS/Chris Wattie (GERMANY)
Vladimir Poutine et Nicolas Sarkozy à Heiligendamm en juin 2007pendant le sommet du G8. REUTERS/Chris Wattie (GERMANY) — REUTERS/Chris Wattie

Non, Nicolas Sarkozy n’étaitpas ivre le 7 juin 2007 après avoir rencontré Vladimir Poutine. L’attitude du président français avait fait réagir, car il était apparu hésitant, presque hébété à l’issue d’un rendez-vous avec le dirigeant russe au cours du G8.

Le président russe a mis « K-O » Nicolas Sarkozy, explique le journaliste Nicolas Hénin au cours du documentaire Le Mystère Poutine, diffusé ce jeudi soir sur France 2. Le reporter revient sur une anecdote révélée dans son ouvrage La France Russe (mai Fayard, 2016).

« Tu continues sur ce ton et je t’écrase »

Elu tout récemment président de la République, Nicolas Sarkozy souhaitait pour son premier G8 avoir un tête-à-tête franc avec le dirigeant russe sur les sujets qui fâchent, dont le conflit en Tchétchénie ou les droits de l’Homme en Russie.

Sauf que Vladimir Poutine le renvoie violemment dans les cordes. Nicolas Hénin explique ce malaise : « [Poutine] l’observe et laisse un temps de silence qui installe une certaine gêne. Et puis il prend un air un peu narquois et lui demande : "C’est bon, tu as fini là ?". (…) Alors maintenant de deux choses l’une : ou bien tu continues sur ce ton et je t’écrase, ou alors tu arrêtes de parler comme ça et tu verras, je peux faire de toi le roi de l’Europe », aurait dit Vladimir Poutine.

Le dirigeant russe aurait aussi, selon le journaliste, ponctué son discours de propos grossiers et humiliants pour accroître l’effet sur Nicolas Sarkozy qui aurait été alors « K-O debout ».