Etats-Unis: Donald Trump est le président élu le moins populaire depuis des décennies

MONDE A un mois de son investiture, la cote de popularité du président-élu Donald Trump reste au plus bas, selon un sondage CBS paru ce jeudi…

C.P. avec AFP
— 
Donald Trump takes a break from speaking to compare his face to a mask during a rally at the Sarasota Fairgrounds in Sarasota, Fla., on Monday, Nov. 7, 2016. Trump spotted the mask in the crowd, and had it passed up to him.    (Loren Elliott/The Tampa Bay Times via AP)   /FLPET103/717021754324/TAMPA OUT; CITRUS COUNTY OUT; PORT CHARLOTTE OUT; BROOKSVILLE HERNANDO TODAY OUT; MANDATORY CREDIT-/1611072052
Donald Trump takes a break from speaking to compare his face to a mask during a rally at the Sarasota Fairgrounds in Sarasota, Fla., on Monday, Nov. 7, 2016. Trump spotted the mask in the crowd, and had it passed up to him. (Loren Elliott/The Tampa Bay Times via AP) /FLPET103/717021754324/TAMPA OUT; CITRUS COUNTY OUT; PORT CHARLOTTE OUT; BROOKSVILLE HERNANDO TODAY OUT; MANDATORY CREDIT-/1611072052 — Elliott Loren/AP/SIPA

Pas d’état de grâce pour Donald Trump ? La cote de popularité de futur président des Etats-Unis, s’est améliorée depuis son élection à la Maison Blanche le 8 novembre, mais il reste le président élu le moins apprécié depuis des décennies.

>> A lire aussi : Un ex de Goldman Sachs, une milliardaire, un anti-IVG... Le gouvernement Trump prend forme

45 % d’opinion favorable

Selon la moyenne des récents sondages calculée par le site Real Clear Politics, environ 50 % des Américains ont une opinion défavorable du républicain, contre 45 % favorables. Le jour de l’élection, 58 % des électeurs avaient des sentiments négatifs envers lui.

Le républicain reste à la traîne par rapport à ses deux prédécesseurs, selon un sondage CBS paru ce jeudi : plus d’un Américain sur trois craint qu’il ne soit un mauvais président, contre 7 % pour Barack Obama en décembre 2008 et 14 % pour George W. Bush en décembre 2000.

>> A lire aussi : Trump élu président: Les enjeux d'une transition sous haute tension

Une transition désapprouvée

L’institut Gallup, dont les données remontent à l’élection de Bill Clinton en 1992, estime que Donald Trump a largement battu un record sur la manière dont il mène la transition présidentielle, avec 48 % des participants désapprouvant son action, et 48 % l’approuvant.

Par comparaison, les trois quarts des Américains approuvaient la transition de Barack Obama, et les deux tiers pour Bill Clinton.