Australie: Condamnés à 20 ans de prison pour avoir projeté un attentat

JUSTICE Deux jeunes gens prévoyaient notamment de « trancher des têtes » au hasard au nom de Daesh...

20 Minutes avec AFP

— 

Des policiers surveillent l'opéra de Sydney, en Australie (illustration).
Des policiers surveillent l'opéra de Sydney, en Australie (illustration). — WILLIAM WEST / AFP

Ils avaient projeté de commettre un attentat à la bombe contre un lieu de prière chiite à Sydney et de « trancher des têtes » au hasard au nom de Daesh.

Deux jeunes gens ont été condamnés ce vendredi à des peines de 20 ans de réclusion criminelle.

Menaces

Omar Al-Kutobi, 25 ans et Mohammed Kiad, 27 ans, avaient été arrêtés en 2015 dans un appartement qu’ils partageaient à Sydney.

La police avait retrouvé une machette, des explosifs artisanaux, un couteau de chasse, une vidéo et un drapeau noir de l’organisation de l’Etat islamique.

>> A lire aussi : Un ancien soldat comparaît ce lundi pour djihadisme

La vidéo montrait Al-Kutobi, né en Irak et naturalisé australien en 2013, en train de brandir un couteau et de proférer des menaces.

Surveillance

La police avait également retrouvé deux mots, a expliqué le juge Peter Garling devant la Cour suprême : « Nous sommes les soldats de l’EI, nous sommes là pour vous trancher la tête », pouvait-on lire sur l’un d’eux.

Peu avant leur arrestation, les deux condamnés, des sunnites, s’étaient rendus dans un lieu de prière chiite dans l’intention de faire exploser une bombe. Mais ils avaient été surpris par un homme et mis en fuite, et avaient décidé de s’en prendre aux gens au hasard.

>> A lire aussi : Déception, conditions de vie... Pourquoi les djihadistes décident de rentrer en France

Un informateur avait mis la police sur la piste des deux hommes, qui étaient surveillés depuis des semaines.

« Il est clair qu’à la fin 2014, les deux avaient épousé l’idéologie de l’EI et des vues islamiques extrémistes », a ajouté le juge.

Coupable

Kiab, né au Koweït et arrivé en Australie, comme Al-Kutobi, ont plaidé coupable de complot en vue de commettre une attaque terroriste.

Ils ont été condamnés à une peine de sûreté de 15 ans.

Les autorités australiennes disent avoir déjoué onze projets d’attentats terroristes ces deux dernières années. Elles n’ont pu en empêcher d’autres, dont le meurtre l’année dernière d’un employé de la police de Sydney.