Mucharraf prête serment en « président civil »

- ©2007 20 minutes

— 

Pervez Mucharraf, le président pakistanais, a quitté hier son poste de chef des armées avant de prêter serment en civil aujourd'hui, huit ans après son coup d'Etat. Il accède ainsi à une exigence de la communauté internationale.

Les 160 millions d'habitants du Pakistan, la seule puissance nucléaire avérée du monde musulman, devraient ainsi entamer, du moins en théorie, une période de démocratie « normale », où les fonctions de chef de l'Etat et de chef des armées ne sont pas occupées par le même homme. Le général Ashfaq Kiyani, un fidèle, hérite du poste de chef des armées.