Déferlement de haine contre Hillary Clinton

- ©2007 20 minutes

— 

Les anti-Hillary dégainent leur flingue. Embusqués sur Internet, envahissant les talk-shows conservateurs, ils sont en marche contre la candidate démocrate à la présidentielle américaine de 2008. « Sorcière », « antéchrist », « communiste », « Lady Macbeth », « Staline en jupons » : les épithètes contre l'ex-première dame pullulent sur les blogs, et un groupe intitulé « Stop Hillary Clinton » recueille des centaines de milliers de membres sur le réseau de socialisation Facebook. Pourquoi tant de haine ?

Epouvantail de la droite américaine, Hillary Clinton cristallise la phobie anti-progressiste des conservateurs, qui veulent aussi croire que leur détestation de la candidate suffira à souder un camp républicain en mal de leader solide à l'horizon 2008. Dans un sondage paru le mois dernier dans USA Today, elle recueillait malgré tout 53 % d'opinions favorables, contre 44 % d'avis défavorables.

La candidate, qui a souvent dénoncé dans le passé « la vaste conspiration de la droite » contre elle et son époux, reste stoïque. Mais, précisait-elle lundi dans une interview, « après avoir été attaquée aussi souvent par plusieurs de mes rivaux, on ne peut plus ne rien faire, il faut répliquer ».