Etats-Unis: Le gouverneur de l’Iowa Terry Branstad nommé ambassadeur à Pékin

MONDE L’équipe de transition de Donald Trump a confirmé ce mercredi la nomination de ce « vieil » ami de la Chine…

C.P. avec AFP

— 

Le gouverneur républicain de l'Iowa Terry Branstad nommé ambassadeur des Etats-Unis à Pékin par le président élu Donald Trump.
Le gouverneur républicain de l'Iowa Terry Branstad nommé ambassadeur des Etats-Unis à Pékin par le président élu Donald Trump. — Albin Lohr-Jones/NEWSCOM/SIPA

Donald Trump a désigné le gouverneur de l’Iowa Terry Branstad, pour le poste très exposé d’ambassadeur américain à Pékin, a confirmé mercredi l’équipe de transition du président-élu.

Pékin salue la nomination d’un « vieil ami »

Terry Branstad, 70 ans, aura la tâche délicate de représenter les Etats-Unis à Pékin, alors que Donald Trump a fait de la Chine une cible privilégiée, l’accusant notamment de concurrence déloyale.

Pékin a qualifié le futur ambassadeur de « vieil ami », lors du point de presse quotidien du ministère des Affaires étrangères. « Nous espérons qu’il pourra contribuer au développement des relations bilatérales », a déclaré le porte-parole, Lu Kang. « Nous sommes prêts à travailler à améliorer les relations bilatérales quelle que soit la personne qui prendra le poste », a-t-il ajouté.

>> A lire aussi : Trump critique la Chine sur Twitter

Fidèle soutien de Trump et bon connaisseur de la Chine

Selon l’agence, Terry Branstad - déjà gouverneur de l’Iowa de 1983 à 1999 - a rencontré le président chinois Xi Jinping pour la première fois en 1985, quand celui qui n’était alors qu’un responsable provincial a visité l’Iowa.

La Chine est le deuxième marché d’exportation pour cet Etat du centre des Etats-Unis. Celles-ci (pour la très grande part des céréales) ont atteint environ 2,6 milliards de dollars en 2015.

Terry Branstad - qui est redevenu gouverneur en 2011 - s’est depuis rendu plusieurs fois en Chine et il a organisé un dîner en l’honneur de Xi Jinping dans la capitale de l’Iowa, Des Moines en 2012, peu avant que ce dernier ne devienne président.

>> A lire aussi : Donald Trump choisit la jeune gouverneure Nikki Haley comme ambassadrice à l'ONU

Relations sino-américaines tendues

Terry Branstad a soutenu Donald Trump très tôt dans la campagne pour la présidentielle et son fils a été le directeur de campagne du candidat républicain dans cet Etat clé.

Le président élu, qui a fait campagne en promettant de faire revenir des emplois manufacturiers aux Etats-Unis, a attaqué la Chine tous azimuts, l’accusant en particulier de faire une concurrence déloyale à l’Amérique.

>> A lire aussi : Trump appelle la présidente de Taïwan et risque le clash avec la Chine

Il a aussi rompu 40 ans de tradition diplomatique américaine en acceptant de parler à la présidente de Taïwan. Pékin a réagi en se plaignant officiellement de cette conversation. Pékin considère Taïwan, séparée politiquement du reste de la Chine depuis 1949, comme une de ses provinces. Washington, tout en reconnaissant officiellement cet état de fait, entretient des relations économiques avec Taïwan.