Indonésie: Au moins 97 morts dans un séisme de magnitude 6,5 (et le bilan pourrait s’aggraver)

TREMBLEMENT DE TERRE Des dizaines de personnes se trouveraient sous les décombres, faisant craindre un bilan encore plus lourd…

M.C. avec AFP

— 

Le minaret effondré d'une mosquée à Pidie, dans la province d'Aceh en Indonésie, après un tremblement de terre le 7 décembre 2016.
Le minaret effondré d'une mosquée à Pidie, dans la province d'Aceh en Indonésie, après un tremblement de terre le 7 décembre 2016. — ZIAN MUTTAQIEN / AFP

Au moins 97 personnes sont mortes et des centaines ont été blessées après un fort séisme ce mercredi dans la province d’Aceh en Indonésie, à la pointe nord de Sumatra, ont indiqué les autorités locales.

« Jusqu’ici, 97 personnes ont été tuées et le nombre continue d’augmenter », a déclaré à l’AFP Tantang Sulaiman, un chef local de l’armée qui dirige les opérations de recherches et de secours.

« Quand nous retirons des corps, il y en a parfois cinq, parfois dix », a-t-il ajouté.

Aucune alerte au tsunami

Le tremblement de terre de magnitude 6,5 s’est produit à une faible profondeur, au nord de la petite ville de Reuleuet, dans l’ouest de l’Indonésie, a précisé l’Institut américain de géophysique (USGS). Aucune alerte au tsunami n’a été déclenchée après le séisme survenu à 5 h 03 (23 h 03 mardi, heure française) dans cette région au bord de l’océan Indien, mais d’importants dégâts ont été constatés.

Le séisme a été ressenti dans la plus grande partie de la province d’Aceh, a déclaré le responsable local de l’Agence de météorologie, de climatologie et de géophysique indonésienne, Eridawati, qui n’a qu’un patronyme comme nombre d’Indonésiens. Au moins cinq répliques ont suivi la principale secousse tellurique, a-t-il ajouté.

Les habitants coincés dans les décombres 

Un homme âgé a succombé probablement à une crise cardiaque, tandis que des dizaines d’habitants sont sous les décombres de leurs maisons, a déclaré de son côté un responsable de district, Apriadi Achmad. « Plusieurs petites maisons se sont effondrées dans le district de Pidie Jaya, et les propriétaires sont coincés dans les décombres », a affirmé le chef du bureau local de gestion des catastrophes naturelles.

Dans la petite ville de Sigli, située comme Reuleuet sur la côte nord, les gens ont été pris de panique et se sont enfuis de leurs habitations pour se réfugier loin de la mer. « Nous partons vers Tijue (à 3 km environ de Sigli) parce que nous avons peur qu’il y ait un tsunami », a déclaré un des habitants, Nilawati, dont la maison se trouve près de la mer.

Plus de 170 000 morts en 2004

Aceh, située à la pointe nord de l’île de Sumatra, avait été dévastée en 2004 par un séisme sous-marin qui avait provoqué un gigantesque tsunami. Il avait fait plus de 170 000 morts en Indonésie et des dizaines de milliers d’autres dans plusieurs autres pays de l’océan Indien.

En juin, un tremblement de terre de magnitude 6,5 avait frappé l’ouest de Sumatra, détruisant des dizaines de bâtiments et blessant huit personnes. L’Indonésie est située sur la « ceinture de feu » du Pacifique, où la collision de plaques tectoniques cause de fréquents séismes et une importante activité volcanique.