Quand un député suisse se fait tirer dessus au Taser

POLITIQUE Un élu d’extrême droite accepte de servir de cobaye à Paris afin de convaincre ses électeurs…

Paul Ackermann

— 

Le Taser envoie jusqu'à dix mètres deux dards sur un suspect, lui administrant une décharge de 50.000 volts agissant sur son système nerveux et le tétanisant quelques secondes, le temps de le maîtriser.
Le Taser envoie jusqu'à dix mètres deux dards sur un suspect, lui administrant une décharge de 50.000 volts agissant sur son système nerveux et le tétanisant quelques secondes, le temps de le maîtriser. — AFP/Infographie

Yvan Perrin est le leader de l’extrême droite francophone en Suisse et député de l’UDC, le parti du milliardaire Christoph Blocher, grand vainqueur des dernières élections. Il est aussi inspecteur de police et favorable à l’utilisation des pistolets Taser à impulsions électriques. Pour prouver aux électeurs la basse dangerosité de cette arme, il est venu à Paris se faire tirer dessus (pour voir une image, cliquez ici).

«C’est très désagréable, mais très efficace», a lâché le député après s’être effondré, retenu dans sa chute par deux hommes, lors de cette démonstration organisée par la société Taser France dans l’une des salles du Press Club à Paris. Un député écologiste, opposé à l’utilisation du Taser, était aussi là.

Le policier neuchâtelois s’était prononcé, en pleine campagne électorale, pour l’utilisation de Taser et de chiens afin d'expulser des étrangers. Le gouvernement s’était opposé à cette proposition. Mais à l’époque déjà, Christoph Blocher avait subi un tir volontaire de Taser.

Et vous, que pensez-vous du Taser? Dites-le nous sous la vidéo...


Une vidéo publicitaire des tests de taser: