Sarkozy flatte Pékin sur tous les fronts

F. V. - ©2007 20 minutes

— 

Nicolas Sarkozy, lors de sa première visite d'Etat en Chine, s'est gardé de contrarier Pékin. Sur les droits de l'homme, le Président a « relevé les progrès depuis trente ans » et a rappelé « l'attachement de la France à des progrès supplémentaires, en particulier l'état du domaine judiciaire, l'activité journalistique et la peine de mort ». Même prudence sur le Tibet : « Il fait partie de la Chine, mais nous demandons pour lui davantage de liberté religieuse et culturelle ». L'opération séduction a marché : la France a raflé pour 20 milliards d'euros de contrats.