Ségolène Royal fait l’éloge de Fidel Castro, et provoque un tollé

POLEMIQUE « Grâce à Fidel Castro, les Cubains ont récupéré leur territoire, leur vie, leur destin. Ils se sont inspirés de la Révolution française sans pour autant connaître la terreur », a déclaré la n° 3 du gouvernent…

20 Minutes avec AFP

— 

Ségolène Royal à la conférence Women4Climate à Mexico le 2 décembre 2016
Ségolène Royal à la conférence Women4Climate à Mexico le 2 décembre 2016 — Carlos Tischler/Shutter/SIPA

« C’est un monument de l’histoire, d’abord, Fidel Castro, a déclaré dimancheSégolène Royal, numéro trois du gouvernement français et seule membre d’un gouvernement européen, avec le Premier ministre grec Alexis Tsipras, à avoir fait le déplacement à Cuba à pour la semaine de deuil national consacrée à l’ex-président cubain. Grâce à lui, les Cubains ont récupéré leur territoire, leur vie, leur destin. Ils se sont inspirés de la Révolution française sans pour autant connaître la terreur qu’il y a eue pendant la Révolution française. »

>> Mort de Fidel Castro: Hollande n’ira pas à Cuba pour les funérailles

« Beaucoup de désinformation »

Interrogée sur les violations des droits de l’homme reprochées par l’ONU et l’opposition au régime cubain, Ségolène Royal a argumenté « qu’il y avait beaucoup de désinformation » et souligné l’existence sur l’île d’« une liberté religieuse » et d’« une liberté de conscience ». « Il faut savoir regarder les choses positivement même si ça dérange, a-t-elle ajouté, estimant que « la France n’a pas à donner de leçon » à Cuba.

Après ces propos, la salve de critiques ne s’est pas fait attendre, surtout à droite. « Les bras vous en tombent, a réagi le président du Modem et ancien ministre François Bayrou au Grand rendez-vous Europe1/iTélé/Les Echos. C’est tellement énorme, c’est pire qu’une faute politique, d’autant que Ségolène Royal parlait au nom de la France. »

>> Cuba: Des centaines de milliers de personnes rendent un dernier hommage à Fidel Castro

« Au nom de la France, Royal chante les louanges du tyran castriste »

« Ce qu’a dit Ségolène Royal manque de mesure, de lucidité et de respect pour l’ensemble des victimes, incontestables et incontestées, de ce régime, a taclé le numéro deux du FN Florian Philippot, évoquant sur France Inter « des persécutions contre des opposants politiques, même contre d’autres minorités, les homosexuels, etc. » Plusieurs parlementaires LR l’ont aussi attaquée. « Plus jamais de leçon de la "Gôôche" sur les droits de l’homme, après l’éloge de Castro par un ministre socialiste ! », a tweeté le député Thierry Mariani, son collègue Guillaume Larrivé épinglant « la croisière en folie : au nom de la France, Ségolène Royal chante les louanges du tyran castriste, avec un vocabulaire néostalinien… »