Ségolène Royal: La diplomatie française chercherait-elle à recaser la ministre à l'ONU?

POLITIQUE L’ONU ne serait pas « favorable » au recyclage international de la ministre française de l'environnement…

C. Ape.

— 

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal
La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Alors que plusieurs ministres, comme Bernard Cazeneuve et Alain Vidalies, ont renoncé aux législatives et pourraient s’éloigner de la vie politique, d’autres, chercheraient à se recaser.

Selon les informations du Figaro, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal songe déjà à l’après- présidentielle. La diplomatie la verrait bien à la tête du Programme des nations unies pour le développement (Pnud).

L’ONU « pas favorable »

Toutefois, « l’ONU n’y est pas très favorable », selon les confidences d’un diplomate au quotidien. Et pour cause, la France contribue peu au budget du Pnud.

« Il est toujours bon d’avoir des responsables français qui puissent peser sur les affaires internationales à l’ONU. Plus il y a de Français à des postes de responsabilités à l’ONU, mieux c’est », selon un diplomate au ministère des Affaires étrangères, qui a ainsi confirmé l’information.