Arabie saoudite: Elles reçoivent 20 coups de fouet après une dispute sur WhatsApp

HIGH-TECH Une sentence consécutive aux dix jours de prison déjà purgés par les deux femmes...

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de WhatsApp
Le logo de WhatsApp — Stan Honda AFP

Deux femmes viennent d’être condamnées à 20 coups de fouet chacune en Arabie Saoudite. Leur crime ? Une discussion houleuse sur WhatsApp, rapportent plusieurs médias, cités par Rue89. La sentence, validée par le tribunal de Djeddah, à l’ouest du pays, était consécutive aux dix jours de prison, déjà purgés par les deux femmes. Les juges ont estimé que les Saoudiennes avaient échangé des expressions choquantes sur la messagerie.

Le tribunal a condamné les deux femmes

La conversation aurait pu rester cachée, si l’une des femmes ne s’était pas plainte du comportement de l’autre auprès des autorités. Pour prouver qu’elle n’était pas à l’origine de la dispute, l’accusée a alors montré la conversation entamée quelques mois plus tôt avec la plaignante. Le tribunal a tranché en condamnant les deux femmes à la même peine, qui pourrait être aggravée en cas de récidive.

Les activités sur le web sont très contrôlées dans le royaume qui compte 20 millions d’internautes. En septembre dernier, un jeune saoudien de 19 ans a été accusé d’avoir réalisé des « vidéos osées » sur le web avec une Américaine. Le blogueur Raif Badawi est encore emprisonné pour « insultes à l’islam ». Il a été condamné à 10 ans de prison et 1.000 coups de fouet en 2014.