VIDEO. Le discours de Trump sur un Pakistan «fantastique» laisse la presse et les réseaux pantois

ETATS-UNIS Donald Trump a eu un discours très enthousiaste au téléphone avec le Premier ministre du Pakistan, un «endroit fantastique où vivent des gens fantastiques»...

O. G. avec AFP

— 

Bien loin de son discours très musclé contre le Pakistan, Donald Trump a eu un échange plus de cordial avec le Premier ministre pakistanais, ce qui a surpris aux Etats-Unis.
Bien loin de son discours très musclé contre le Pakistan, Donald Trump a eu un échange plus de cordial avec le Premier ministre pakistanais, ce qui a surpris aux Etats-Unis. — Carolyn Kaster/AP/SIPA

Anti-islam Donald Trump ? Pas du tout, vous avez dû mal comprendre. Alors que le candidat Trump avait à plusieurs reprises tapé sur les pays musulmans en général et le Pakistan en particulier, le futur Président des Etats-Unis a lissé son discours. Pour ne pas dire totalement changé d’avis.

>> A lire aussi : VIDEO. Donald Trump veut interdire à tous les musulmans d'entrer aux Etats-Unis

« L’un des peuples les plus intelligents qui soient »

En effet, alors que le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, appelait Donald Trump pour le féliciter,  le prochain président - qui a visiblement apprécié le geste - a couvert de louanges ce « type super ».  Mais son enthousiasme inattendu a surpris la presse américaine et les réseaux sociaux.

« Endroit fantastique où vivent des gens fantastiques »

« Vous êtes un type super. Vous faites un travail extraordinaire, qui se voit partout. Je suis impatient de vous rencontrer bientôt. En vous parlant, Monsieur le Premier ministre, j’ai l’impression de parler à une personne que je connais depuis longtemps », a dit celui qui prendra les commandes des Etats-Unis à partir du 20 janvier 2017, selon les propos rapportés dans un communiqué du gouvernement pakistanais.

« Les Pakistanais sont l’un des peuples les plus intelligents qui soient », a-t-il encore déclaré selon ce texte rendu public dans la nuit de mercredi à jeudi. Et Donald Trump n’a pas peur des répétitions. Invité par Nawaz Sharif à lui rendre visite, Donald Trump a affirmé qu’il « aimerait beaucoup venir dans un pays fantastique, endroit fantastique où vivent des gens fantastiques ».

Changement de discours

Pourtant, ces mots optimistes cachent une réelle inquiétude. Notamment vis-à-vis du discours musclé de Donald Trump sur le Pakistan. C’est pourquoi la teneur du texte a provoqué la stupeur dans la presse et sur les réseaux sociaux, où les internautes rappelaient la rhétorique anti-islam du président élu des Etats-unis avant son élection, et ses précédents propos très critiques envers le Pakistan.

Le 17 janvier 2012, il avait écrit sur Twitter : « Que cela soit clair : le Pakistan n’est pas notre ami. Nous leur avons donné des milliards et des milliards de dollars, et qu’avons-nous eu en retour ? Trahison, manque de respect -- et pire encore. #ilfautetreferme ».

Et sur Twitter, beaucoup d’internautes ironisent sur ce revirement. « Trump appelle le Pakistan un "endroit fantastique où vivent des gens fantastiques", je retire tout ce que j’ai dit, super mec ! »

Un autre twittos répond également avec humour à ce dialogue irréel. « Les Pakistanais est l’un des peuples les plus intelligents qui soient. Je me demande qui d’autres est sur cette liste. »

Des réelles inquiétudes

Les Pakistanais se montrent également inquiets de sa proximité affichée avec l’Inde rivale, dont il a rencontré le Premier ministre Narendra Modi le mois dernier. Car ce pays est très dépendant de l’aide américaine et devrait recevoir environ un milliard de dollars en aide économique et militaire pour l’année fiscale 2017.

Le pays a accueilli l’élection de Donald Trump avec circonspection, s’interrogeant sur ses conséquences sur l’aide américaine et les relations bilatérales chaotiques entre les deux pays.