Trump fait durer le suspense pour son gouvernement

ETATS-UNIS Le président élu a brouillé les pistes en multipliant les rencontres, ce week-end...

P.B. avec AFP

— 

Donald Trump reçoit Chris Christie, le 20 novembre 2016.
Donald Trump reçoit Chris Christie, le 20 novembre 2016. — C.KASTER/AP/SIPA

Donald Trump prend son temps, et visiblement son pied, tout sourire et le pouce levé devant les photographes. Au cours du week-end, il a multiplié les rencontres à sa Trump Tower de Manhattan. Et pour l’instant, ses choix sur son gouvernement se font toujours attendre, surtout pour le poste de secrétaire d’Etat. Selon ses portes-paroles, aucune « annonce imminente » n’est attendue. Avec une semaine écourtée de Thanksgiving, si rien n’est tombé d’ici mercredi soir, il faudra sans doute attendre la semaine prochaine pour être fixé.

"Nous parlons de dizaines et dizaines de réunions avec des chefs d’Etats, d’anciens gouverneurs, sénateurs, ou encore en poste. Il s’agit d’un groupe très divers avec des bagages très différents qui donnent leurs avis et conseils et parlent de leur expérience au vice-président élu" et à Donald Trump, a expliqué sur CNN sa proche conseillère Kellyanne Conway.

La trahison de Romney pardonnée ?

Parmi les invités remarqués sur le terrain de golf : Mitt Romney, ancien candidat républicain à la présidentielle de 2012 qui avait traité le milliardaire de "charlatan" et d'"imposteur" en prenant la tête d’un mouvement anti-Trump destiné à lui barrer la route aux primaires de son parti. Le vice-président élu Mike Pence a confirmé que l’ancien ennemi de Donald Trump était un potentiel futur chef de la diplomatie, l’un des postes les plus attendus.

L’ironie des images montrant les deux hommes ensemble et souriants n’a pas échappé aux humoristes et commentateurs américains. Donald Trump "est une personne très généreuse et prompte à pardonner", a rétorqué Kellyanne Conway, alors que le milliardaire a au contraire la réputation de ne jamais oublier un affront. Autre candidat au poste de secrétaire d’Etat, l’ancien maire de New York Rudy Giuliani, un de ses plus fidèles soutiens mais ses activités de consulting à l’étranger pourraient représenter des conflits d’intérêts.

Thanksgiving en famille

Dimanche matin, Trump a en outre complimenté le général à la retraite James Mattis après l’avoir reçu. "Un possible ministre de la Défense", a-t-il déclaré sur Twitter. "Soyez poli, soyez professionnel mais ayez un plan pour tuer tous ceux que vous rencontrez", a dit un jour le général à ses Marines. L’homme est connu pour son franc-parler mais aussi son goût pour les livres.

Le magnat de l’immobilier attendait notamment plusieurs personnalités républicaines comme l’ancien chef de la Chambre des représentants Newt Gingrich, le candidat malheureux aux primaires du parti en 2012 et 2016 Rick Perry, ainsi que la gouverneure de l’Oklahoma Mary Fallin et l’ancienne ministre du Travail sous George W. Bush Elaine Chao.

Donald Trump passera la grande fête américaine de Thanksgiving, jeudi, dans une autre de ses propriétés, Mar-a-Lago, en Floride. Il devrait partir dès mardi après-midi ou mercredi matin. Pour l’instant, le seul rendez-vous fixé là-bas est avec la dinde.