Buckingham Palace s'offre un lifting à 431 millions d'euros

DECO La tuyauterie a plus de 60 ans…

20 Minutes avec AFP

— 

Le palais de Buckingham Palace, à Londres
Le palais de Buckingham Palace, à Londres — JUSTIN TALLIS / AFP

Le palais de Buckingham va se refaire une beauté.

La résidence officielle de la reine Elizabeth II à Londres, va s’offrir son premier lifting depuis la Seconde Guerre mondiale pour un budget de 369 millions de livres (431 millions d’euros), rien que ça.

Le bon tuyau

Au programme de ces travaux financés par le contribuable, au travers de la dotation annuelle accordée à la famille royale, changement des vieilles tuyauteries et chaudières mais aussi des câblages électriques, vieux de plus de 60 ans, a expliqué le palais vendredi lors d’une conférence de presse.

>> A lire aussi : Buckingham Palace recherche un plongeur pour 1.700 euros par mois

Des panneaux solaires vont également être installés sur son toit, lors de ces travaux pour lesquels le gouvernement a donné son aval mais qui doivent encore être approuvés par le Parlement, a précisé le ministère des Finances dans un communiqué.

Buckingham, 10 ans pour tout changer (ou presque)

En cas d’approbation, ils doivent démarrer en avril 2017 et durer au moins dix ans, un échelonnement prévu pour permettre à Elizabeth II et son époux le Prince Philip de continuer à y séjourner normalement. Ils devront toutefois changer d’appartement pendant les travaux tandis qu’une partie des 37 employés qui vivent à Buckingham Palace à demeure devront le quitter.

Tony Johnstone-Burt, le Grand Maître de la Maison Royale, responsable de l’intendance, a souligné devant la presse que les travaux étaient « indispensables » car il y a « des risques importants d’électrocution et d’incendie », et de fuite de la tuyauterie.

>> A lire aussi : Buckingham Palace offre 63.000 euros pour gérer les comptes Twitter et Facebook de la reine Elizabeth II

Le palais de Buckingham, dont l’origine remonte au XVIIe siècle, a été utilisé pour la première fois comme résidence royale par la reine Victoria, la trisaïeule d’Elizabeth II.

Il restera ouvert aux touristes pendant la durée des travaux et la relève de la Garde se déroulera normalement, a précisé le palais.