Etats-Unis: Un jeune homme dissous dans les eaux acides de Yellowstone, confirme un rapport

FAITS-DIVERS Colin Nathaniel Scott, 23 ans, s’était rendu le 7 juin dernier avec sa sœur dans ce parc naturel, afin de profiter des célèbres piscines thermales...

20 Minutes avec agences

— 

Un bassin géothermal au parc de Yellowstone, le 8 octobre 2012.
Un bassin géothermal au parc de Yellowstone, le 8 octobre 2012. — KAREN BLEIER / AFP

Colin Nathaniel Scott, un Américain de 23 ans, est mort dissous dans les eaux bouillantes et acides d’une source de Yellowstone (Etats-Unis), dans laquelle il était tombé accidentellement en juin, confirme un rapport divulgué ce jeudi.

Le jeune homme, originaire de l’Oregon, s’était rendu le 7 juin dernier avec sa sœur, Sable Scott, dans ce parc naturel, afin de profiter des célèbres piscines thermales. L’accident mortel est survenu lorsqu’ils sont entrés dans une zone très dangereuse et interdite aux touristes en raison de ses sources bouillantes et acides.

La victime a glissé en tâtant la température de l’eau

« Il y a une clôture en place pour que les gens ne fassent pas cela, pour leur propre sécurité et aussi pour protéger les ressources naturelles très fragiles », a expliqué Lorant Veress, l’un des chefs des gardes du parc, à la chaîne de télévision locale KULR.

Selon le rapport, Sable Scott a déclaré aux autorités que son frère s’était baissé pour tâter la température de l’eau, alors qu’elle le filmait avec son téléphone portable, et avait glissé dans la source.

>> A lire aussi : VIDEO. Un énorme réservoir de magma découvert sous le super volcan de Yellowstone

22 personnes décédées depuis 1870, dont sept enfants

Les secouristes ont trouvé le corps du jeune homme mais n’ont pas été en mesure de le recueillir immédiatement en raison d’un orage. Revenus le lendemain, ils n’ont retrouvé que ses tongs. « En très peu de temps, il y a eu une forte dissolution », a constaté Lorant Veress.

Depuis 1870, 22 personnes, dont sept enfants, ont perdu la vie dans les piscines thermales naturelles de Yellowstone, où les températures peuvent atteindre 121 degrés Celsius, d’après l’historien du parc, Lee Whittlesey.