Le marronnier d'Anne Frank en sursis

- ©2007 20 minutes

— 

L'arbre chéri d'Anne Frank, l'adolescente juive auteur du célèbre Journal pendant la Seconde Guerre mondiale, a temporairement sauvé sa tête. Bien qu'attaqué par des parasites, le marronnier ne sera provisoirement pas abattu, selon une décision rendue mardi par le tribunal d'Amsterdam. « L'abattage de l'arbre est le dernier recours. Les alternatives doivent être approfondies », a déclaré le juge. Mais même la Fondation Anne-Frank s'y met : elle a estimé mercredi que le marronnier constitue un danger pour la sécurité du musée, situé à côté.