Shinzo Abe prêt à établir une relation de confiance avec Donald Trump

DIPLOMATIE Le dirigeant japonais était le premier à rencontrer le futur président américain…

20 Minutes avec AFP

— 

Shinzo Abe est le premier dirigeant étranger à rencontrer le président américain élu Donald Trump
Shinzo Abe est le premier dirigeant étranger à rencontrer le président américain élu Donald Trump — STR / CABINET SECRETARIAT / AFP

Donald Trump est-il un leader en lequel on peut avoir confiance ? Pour le Premier ministre japonais Shinzo Abe, qui a été le premier dirigeant étranger à rencontrer en tête-à-tête le futur président américain, la réponse est oui.

« J’ai la conviction que Donald Trump est un dirigeant de grande confiance », a déclaré Shinzo Abe à l’issue de sa rencontre de plus d’une heure avec Donald Trump dans son QG de « Trump Tower » à New York.

Discussions « franches » et « chaleureuses »

Même s’il n’a pas dévoilé la teneur de leurs discussions, le Premier ministre japonais a qualifié de « chaleureuses » et « franches » ses premières discussions avec le successeur de Barack Obama. Les déclarations du milliardaire pendant la campagne avaient eu de quoi inquiéter Tokyo, grand allié des Etats-Unis en Asie : Donald Trump avait notamment dit envisager le retrait des soldats américains du sud de la péninsule coréenne et de l’archipel nippon à défaut d’une hausse significative de la contribution financière des deux pays.

Il avait aussi suggéré que le Japon et la Corée du Sud se dotent de l’arme atomique face à la menace de la Corée du Nord. Et vilipendé les traités de libre-échange comme le Partenariat transpacifique (TPP), cher à Tokyo pour contenir la puissance chinoise.

>> A lire aussi : La Corée du Nord incite les Etats-Unis à la «prudence» et au «self-control»

Pas sûr que ces sujets aient été abordés jeudi : la porte-parole du président-élu avait prévenu qu’aucune « discussion approfondie » ne pourrait avoir lieu tant que Donald Trump ne serait pas investi président.