Ventes aux enchères: 54,5 millions de dollars pour les «Filles sur le pont» d’Edvard Munch

ETATS-UNIS Le tableau du peintre norvégien Edvard Munch avait été évalué par la maison Sotheby’s a «plus de 50 millions de dollars»…

20 Minutes avec agences

— 

Les
Les — Richard Drew/AP/SIPA

Les Filles sur le pont, un tableau du peintre norvégien Edvard Munch datant de 1902, s’est vendu lundi soir 54,5 millions de dollars à New York (Etats-Unis). Un montant proche des estimations, puisqu’il avait été évalué par la maison Sotheby’s a « plus de 50 millions de dollars ». L’œuvre ne cesse de prendre de la valeur : elle s’était vendue pour 7,7 millions en 1996, et pour 30,8 millions en 2008.

Il s’agit là du deuxième montant le plus élevé jamais atteint aux enchères pour une œuvre d’Edvard Munch : le record aux enchères remonte à mai 2012, avec la vente de son célébrissime Le Cri pour 119,9 millions de dollars.

>> A lire aussi : «Le Cri» de Munch vendu 120 millions de dollars chez Sotheby's

Un Picasso vendu 12,9 millions de dollars

Les Filles sur le pont figurait parmi les vedettes des enchères d’automne de cette année à New York. Une série de ventes, organisées par Sotheby’s et sa grande rivale Christie’s, doivent en effet s’étaler jusqu’à la fin de la semaine.

Une autre œuvre, un Picasso de la série Le Peintre et son modèle, qui sortait pour la première fois de la collection privée Oestreich depuis sa première acquisition en 1968, s’est aussi distinguée. Elle a été vendue pour 12,9 millions de dollars, soit dans la fourchette annoncée par Sotheby’s, entre 12 et 18 millions.

D’autres trésors prévus à la vente cette semaine

Au total, cette première vente de la semaine a permis d’adjuger pour quelque 151,9 millions d’œuvres diverses. Plus de 600 collectionneurs ou marchands d’art venus de Russie, d’Asie, d’Europe et des Etats-Unis ont participé en personne ou par téléphone.

D’autres trésors doivent être mis aux enchères cette semaine, parmi lesquels une Meule de Monet, évaluée par Christie’s à 45 millions de dollars, et, pour l’art contemporain, l’imposant Untitled XXV de Willem de Kooning, estimé à 40 millions de dollars.