Présidentielle américaine : Si la seule génération Y avait voté, Clinton aurait été élue

ETATS-UNIS Les 18-29 ans ont majoritairement donné leurs voix à la candidate démocrate…

O. P.-V.

— 

Hillary Clinton après son discours de défaite à New York le 9 novembre 2016.
Hillary Clinton après son discours de défaite à New York le 9 novembre 2016. — JEWEL SAMAD / AFP

La sociologie des électeurs du scrutin présidentiel américain qui a porté Donald Trump au pouvoir ce mercredi comporte plusieurs points intéressants, en particulier sur le vote en fonction de la classe d’âge. La dynamique est claire, plus l’âge est avancé, plus le vote Trump est fréquent. Les plus jeunes, la catégorie 18-29 ans (celle que l’on appelle génération Y, ou « millennials »), ont clairement choisi Hillary Clinton, à 55 % contre 37 % pour le républicain.

Le déséquilibre est moins grand chez les plus de 65 ans, mais la différence est là aussi nette, 53 % ayant choisi Trump contre 45 % qui ont voté pour son adversaire démocrate. En ne gardant que le vote « millennials », voilà à quoi aurait ressemblé la carte des résultats.

 

Plusieurs commentaires sur Twitter accusent les catégories les plus âgées de la population américaine d’avoir sabordé l’avenir de ces millennials. A titre de comparaison, en France, aux dernières élections régionales, le phénomène était inverse. Le Front national avait eu les faveurs des plus jeunes, 35 % des moins de 24 ans choisissant le FN selon Ipsos.