Présidentielle américaine: Obama recevra Trump jeudi... Wall Street rebondit...

LIVE Retrouvez toutes les réactions après l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis...

M.C., A.B.

— 

Donald Trump élu 45e président des Etats-Unis, le 8 novembre 2016.
Donald Trump élu 45e président des Etats-Unis, le 8 novembre 2016. — AFP

Enorme surprise outre-Atlantique. Les Américains, qui ont voté ce mardi pour élire le 45ème président des Etats-Unis, ont choisi Donald Trump selon les résultats définitifs.

L'ESSENTIEL :

  • Une poignée d'Etats où le scrutin est très serré vont décider de l'issue de l'élection
  • Les républicains restent majoritaires à la Chambre des représentants
  • Les marchés mondiaux ont dévissé devant les résultats de Trump

A LIRE AUSSI:

>> Au fait, comment ça marche la présidentielle américaine?

>> Minorités, indécis, électeurs «fantômes»... Les 4 clés du duel Trump-Clinton

>> Quels défis pour ce prochain mandat?

>> Présidentielle américaine: Qui est Mike Pence, le futur vice-président de de Donald Trump?

 

>> VIDEO. Présidentielle américaine : Quel avenir pour Hillary Clinton ?

Retrouvez tous nos articles sur l’élection présidentielle aux Etats-Unis dans notre dossier spécial.

2h00 : Ce live est terminé

Merci d’avoir passé ce « jour d’après » en notre compagnie. Les démocrates ont la gueule de bois, Trump s’est mis au boulot, Clinton a tenu un discours rassembleur et Barack Obama accueillera son successeur jeudi à la Maison Blanche.

1h45: Rassemblement anti-Trump à Chicago

Les manifestants se rassemblent autour de la Trump Tower de la ville.

1h00 : « Trump a exploité la colère de la classe moyenne », selon Sanders

Le rival malheureux d’Hillary Clinton a publié une déclaration à propos de la victoire du candidat républicain : « Donald Trump a exploité la colère d’une classe moyenne déclinante qui en a marre de la politique du pouvoir établi et des médias. Les gens sont fatigués de travailler des heures toujours plus longues pour des salaires plus bas, de voir de bons emplois partir en Chine. Si Mr Trump est sérieux à propos de son intention d’améliorer la vie de la working class, nous sommes prêts à travailler avec lui », promet Sanders. Avant de lancer un avertissement au président-élu : « S’il menait une politique raciste, xénophone et contre l’environnement, alors nous nous oppeserions vigoureusement à lui ».

0h30: Obama recevra Trump dans le Bureau ovale jeudi matin

Barack Obama recevra jeudi son successeur pour une rencontre visant à assurer la transition en douceur souhaitée par le président américain sortant, a annoncé mercredi la Maison Blanche. Barack Obama et son épouse Michelle recevront Donald et Melania Trump à la Maison Blanche. La réunion entre le 44e président des Etats-Unis et son successeur, élu mardi contre Hillary Clinton, débutera à 11H00 (17H00 heure de Paris) et sera suivie de brefs commentaires à la presse, a précisé l'exécutif américain.

0h15: Raul Castro envoie ses félicitations à Donald Trump

Il a  «envoyé un message de félicitations à M. Donald J. Trump pour son élection comme président des Etats-Unis», a annoncé mercredi le ministère cubain des Affaires étrangères dans un bref communiqué.

23h45: LeBron James appelle à «ne pas perdre la foi»

Malgré son soutien, Hillary Clinton a perdu l'Ohio. La superstar de la NBA LeBron James, a exhorté ses compatriotes, notamment les femmes et les minorités, à «ne pas perdre la foi». «Parents et personnes en charge de nos enfants, faites leur savoir qu'ils peuvent encore changer le monde, pour le mieux», a écrit le triple champion NBA sur son compte Instagram. «Ne perdez pas la foi, même un petit peu ! Les enfants sont notre avenir et nous devons rester plus forts que jamais», a-t-il ajouté. «Les minorités et les femmes, ce n'est pas la fin, il y a juste devant nous un obstacle très difficile que nous devons franchir», a poursuivi «King James»

22h55: Chris Christie va s'occuper d'Atlantic City

L'administration du gouverneur du New Jersey, Chris Christie, l'un des principaux membres de l'équipe de campagne de Donald Trump, a pris officiellement mercredi le contrôle des finances d'Atlantic City, une cité balnéaire de la côte est au bord de la cessation de paiement. Personnage de premier plan de la campagne Trump, il pourrait mener l'équipe de transition, chargée de préparer la prise du pouvoir en janvier prochain.

22h40: Wall Street va déjà mieux

La bourse de New York a déjoué la plupart des pronostics aujourd'hui en réagissant par une nette hausse à l'élection de Donald Trump à la présidence américaine, au point de presque battre un record: le Dow Jones a pris 1,40% et le Nasdaq 1,11%.

22h33: Les prisons privées se frottent les mains

Les actions des prisons privées ont bondi mercredi à Wall Street après l'élection du républicain Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, dans l'espoir qu'il revienne sur la décision de son prédécesseur démocrate Barack Obama d'en réduire l'usage.

Corrections Corporation of America bondissait de près de 43% à 20,28 dollars peu avant la clôture et celle de GEO Group de 21% à 28,98 dollars. Donald Trump avait indiqué pendant la campagne qu'il souhaitait développer les prisons privées.

22h30: Le président mexicain Peña Nieto et Trump vont se rencontrer

Le président mexicain Enrique Peña Nieto et Donald Trump ont convenu de se rencontrer, a annoncé le premier depuis Mexico, félicitant le président américain nouvellement élu.

«Nous avons convenu avec le président élu de nous réunir de préférence durant la période de transition pour définir avec clarté la direction que prendra la relation entre les deux pays», a déclaré M. Peña Nieto lors d'une conférence de presse, qualifiant de «cordiale, amicale et respectueuse» la conversation téléphonique avec celui qui, durant la campagne, avait copieusement insulté les Mexicains.

21h55: Martin Shkreli publie des extraits de l'album indédit du WuTang Clan

Quel rapport avec Trump? Le spéculateur pharmaceutique le plus détesté de la planète avait promis de partager l'album inédit du Wu-Tang Clan (qu'il avait acheté 2 millions de dollars) si Trump (qu'il soutenait) gagnait. C'est chose faite, avec deux extraits pour commencer.

 

21h30: Comment le cataclysme Trump s'est produit

On passe les chiffres au crible ici

Pris séparément, ces facteurs n’ont rien d’extraordinaire. Mais parce qu’ils se sont produits simultanément, la baisse de la participation, la sur-performance de Donald Trump dans l’électorat blanc ouvrier et la contre-performance de Clinton chez les minorités et les jeunes ont créé les conditions pour une « tempête parfaite » lors de cette élection présidentielle. Et l’ouragan Trump a tout emporté.

21h: Sur France 2, Marine Le Pen parle d'un «monde nouveau» qui émerge

La présidente du Front national était l'invité du 20h de France 2.

 

20h13: Hillary Clinton cite la Bible sur Twitter

La démocrate a diffusé un passage du Nouveau testament accompagné d'une photo de campagne sur Twitter : «Ne nous lassons point de faire le bien, car nous moissonnerons en son temps, si nous ne nous relâchons pas.»

 

20h: Qui est Steve Bannon, le directeur de campagne de Trump?

Surnommé en toute simplicité «Goebbels» par un chroniqueur de Fox News, l'homme a joué un rôle essentiel dans le succès du milliardaire. Son portrait est à lire ici.

19h55: Le contenu de la lettre adressée par François Hollande à Donald Trump

« Monsieur le Président élu,

Le peuple américain vient de se prononcer en vous élisant Président des États-Unis.

Je vous en félicite.

J’ai suivi avec attention votre première intervention et en particulier son message d’apaisement et de rassemblement après une campagne parfois brutale.

Les Etats-Unis constituent un partenaire de tout premier plan pour la France. Ce qui est en jeu c’est la paix, la lutte contre le terrorisme, la situation au Moyen-Orient, ce sont les relations économiques et c’est la préservation de la planète.

Sur tous ces sujets, je souhaite engager sans tarder des échanges avec vous à la lumière des valeurs et des intérêts que nous partageons. L’amitié entre nos deux peuples et notre histoire commune nous y aideront.

Nous devons regarder en face les défis communs qui nous attendent et prendre conscience des inquiétudes qui sont provoquées par les désordres du monde.

Nous devons trouver les réponses. Elles doivent nous permettre de dépasser les peurs, mais aussi de respecter les principes qui nous fondent : la démocratie, les libertés, le respect de chaque individu.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Président élu, l’expression de ma haute considération. »

 

19h30: Les conservateurs canadiens attendent un signe de Trump sur le projet Keystone XL

Le parti conservateur canadien attend de Donald Trump une approbation rapide du projet d'oléoduc Keystone XL permettant d'exporter le pétrole des sables bitumineux de l'Alberta (ouest du Canada) jusqu'au Nebraska (centre des Etats-Unis), a indiqué leur cheffe Rona Ambrose.

Donald Trump avait le mois dernier promis de relancer ce gigantesque projet d'oléoduc devant relier les champs de sables pétrolifères au Golfe du Mexique et auquel le président Barack Obama a mis son veto en février 2015. «Le président élu Trump a bien fait comprendre qu'il soutient le pipeline Keystone XL, tout comme le Premier ministre Trudeau», a souligné Rona Ambrose.

>> A lire aussi : Etats-Unis: Obama sort son veto contre l'oléoduc Keystone XL

 

18h40: Le Canada se prépare à un afflux d'Américains fuyant Trump

Le Canada refuge des anti-Trump ? La victoire retentissante du milliardaire populiste a fait bondir l'intérêt des Américains pour un éventuel déménagement chez leurs voisins du Nord, jusqu'à des stars d'Hollywood, mais malgré leur proximité ils devront s'armer de patience.

La fuite vers le pays de Justin Trudeau semble plus que jamais envisagée par certains Américains, en attestent les recherches Google "moving to Canada" (déménager au Canada) qui ont grimpé de plus de 75% aux Etats-Unis depuis mardi soir. Sur les réseaux sociaux, la frénésie balançait entre sérieux et humour. De nombreux Américains s'échangeaient les démarches nécessaires pour émigrer quand des Canadiens s'amusaient de ces réactions épidermiques.

 

18h30 : « Gardez espoir, ne devenez pas cyniques », lance Barack Obama

« Il faut nous unir, favoriser l’intégration, le respect de la loi et le respect mutuel », a poursuivi Barack Obama, saluant au passage « le travail remarquable » de son équipe « malgré l’adversité et les nombreux obstacles ».

« Le nouveau président va hériter d’un pays plus fort et efficace qu’il y a huit ans », a continué Barack Obama, avant de s’exprimer sur la campagne « difficile et âpre » menée par Hillary Clinton.

« Ne baissez pas les bras, a déclaré l’actuel occupant de la Maison Blanche. Gardez espoir, votre courage et ne devenez pas cyniques ».

18h27 : « Je ferai tout mon possible pour que le prochain président réussisse », indique Barack Obama

« Je ferai tout mon possible pour que le prochain président réussisse », a ajouté Barack Obama. « Nous faisons tous partie de la même équipe, c'est une course de relais : nous sommes d’abord Américains, des patriotes, nous voulons ce qu’il y a de mieux pour notre pays », a poursuivi l’actuel président américain. « Et c’est ce que Trump a déclaré dans son discours et m’a répété lorsque je lui ai parlé ».

18h23 : « Je suis incroyablement fière de Hillary Clinton », déclare Barack Obama

« Je suis incroyablement fière de Hillary Clinton », a déclaré Barack Obama. Elle a voué sa vie au service du pays, elle a fait un travail formidable et beaucoup de gens la prennent pour modèle », a-t-il indiqué à propos de «la première femme candidate. « Tout le monde est conscient du travail qu’elle a effectué ».

18h21 : « Nous allons faire de notre mieux pour assurer une transition réussie », déclare Barack Obama

Le président des Etats-Unis Barack Obama a affirmé mercredi que l’Amérique tout entière souhaitait le « succès » de Donald Trump. « Nous allons faire de notre mieux pour assurer une transition réussie », a déclaré Barack Obama en introduction de son allocution. « Nous voulons la réussite de notre pays, une transition en douceur, c’est une caractéristique de notre pays ».

17h55 : « Nous n’avons pas réussi à briser le plafond de verre », regrette Hillary Clinton

« Cette défaite fait mal, nous n’avons toujours pas réussi à briser ce plafond de verre si haut et dur, a déclaré Hillary Clinton, passée à deux doigts de devenir la première femme présidente de l’histoire des Etats-Unis. Mais un jour, quelqu’un le fera, plus tôt que nous l’imaginons je l’espère ».

Avant de s’adresser « à toutes les petites filles qui nous regardent, n’oubliez pas que vous êtes importantes et que vous méritez toutes les chances de continuer à poursuivre votre rêve ».

 

17h50 : Hillary Clinton remercie son colistier, les époux Obama et ses proches

« Je veux remercier Tim Kaine et Anne Holton pour avoir été mes partenaires dans cette aventure », a déclaré Hillary Clinton.

« A Michelle et Barack Obama, le pays vous doit une immense gratitude, a-t-elle poursuivi. Nous vous remercions pour votre leadership élégant et déterminé ».

La candidate démocrate vaincue a ensuite remercié ses proches pour leur soutien. « A Bill, Chelsea, Marc, Charlotte, Aidan, nos frères et notre famille entière : mon amour pour vous est bien plus fort que je ne pourrais l’exprimer ».

17h48 : « Donald Trump va être notre président », déclare Hillary Clinton

« Donald Trump va être notre président, a déclaré Hillary Clinton. Nous devons garder l’esprit ouvert et lui laisser une chance de diriger ».

« Notre démocratie constitutionnelle requiert notre participation, a-t-elle poursuivi. Pas tous les quatre ans, mais à chaque instant. Notre responsabilité en tant que citoyen est de continuer à faire notre travail pour bâtir l’Amérique meilleure, plus forte et plus juste que nous recherchons. Et je sais que vous le ferez ».

17h45 : Hillary Clinton appelle à défendre « les valeurs qui nous sont chères »

« Faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour faire avancer les causes et les valeurs qui nous sont chères : protéger notre pays, notre planète et abattre les barrières qui empêchent les Américains d’accomplir leurs rêves », a déclaré la candidate démocrate.

17h43 : « Etre votre candidate a été le plus grand honneur de ma vie », déclare Hillary Clinton

« Ce fut une campagne énergique et vous représentez le meilleur de l’Amérique, a déclaré Hillary Clinton. Etre votre candidate a été le plus grand honneur de ma vie. Notre campagne portait non sur une personne, mais pour un pays que nous aimons, et pour bâtir une Amérique, pleine d’espoir, qui ne laisse personne pour compte et qui a un grand cœur ».

 

17h41 : Hillary Clinton est « désolée », mais « fière »

« Je vous remercie et vous aime tous, a commencé Hillary Clinton en introduction de son allocution. Hier soir j’ai félicité Donald Trump et lui ai proposé de travailler avec lui pour notre pays ».

« Ce n’est pas le résultat pour lequel nous avons travaillé et j’en suis désolée, mais je suis fière et reconnaissante pour la campagne que nous avons menée ensemble, a-t-elle poursuivi. J’espère qu’il va réussir en tant que président de tous les Américains », a déclaré Mme Clinton, en estimant par ailleurs que cette élection avait montré que les Etats-Unis étaient « plus divisés que nous ne le pensions ».

 

17h38: Tim Kaine prend la parole avant l'allocution de Hillary Clinton

«Hillary Clinton a tout de même gagné le vote populaire hier soir. C'est une très belle réussite, je suis fière d'Hillary Clinton. J’aurais adoré voir mon amie devenir première présidente des Etats-Unis. Je suis très fière de mon amie qui a constitué une très belle équipe. Une équipe de personnes qui lui restent extrêmement loyales. Enfin, je suis fière d’Hillary Clinton car elle aime ce pays. Personne n’a cet amour de la démocratie comme elle», a déclaré Tim Kaine, colistier de la candidate démocrate, à quelques minutes du discours attendu de Hillary Clinton.

 

17h28: Hillary Clinton est arrivée à l'hôtel où elle doit faire son allucution

17h25 : L’OMC félicite Donald Trump et se tient « prête à travailler avec lui »

Le directeur général de l’Organisation mondiale du commerce Roberto Azevêdo a félicité Donald Trump pour sa victoire à l’élection présidentielle américaine et assuré que l’OMC « se tient prête à soutenir Donald Trump pour faire en sorte que les échanges commerciaux contribuent à la création d’emplois ».

 

17h16 : Cuba annonce des exercices militaires pour se préparer à une éventuelle invasion

Le gouvernement cubain, qui n’a pas encore réagi à la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine, a annoncé mercredi la tenue prochaine de nouveaux exercices militaires pour faire face à une éventuelle invasion.

Cet « exercice de défense » prévu du 16 au 18 novembre « a pour objectif d’entraîner » les troupes et les citoyens « à affronter différentes actions de l’ennemi », précise le quotidien Granma, organe officiel du parti communiste cubain (PCC), dans sa une de mercredi.

Il aura lieu sur l’ensemble du territoire cubain, à l’exception de la province orientale de Guantanamo - où est située la célèbre base navale américaine - qui a été fortement frappée début octobre par l’ouragan Matthew.

17h03: Quelle carrière pour Hillary Clinton?

Un coach emploi a analysé le CV de la candidate vaincue.

>> A lire: Comment Hillary Clinton peut-elle rebondir ? Notre coach emploi a analysé son CV

17h00 : Journalistes et internautes s’impatientent en attendant le discours de Hillary Clinton

Après s’être murée dans le silence, Hillary Clinton devait prendre la parole ce mercredi vers 15h30 (heure française). Mais son intervention a été repoussée d’une heure et, alors que les minutes passent, la candidate démocrate vaincue ne s’est toujours pas exprimée, provoquant l’impatience des journalistes qui l’attendent devant l’hôtel où elle doit faire son discours, et des internautes qui guettent leur écran télé.

« On attend toujours. Longue file d’attente et ça n’a pas l’air près de commencer », a tweeté un journaliste présent sur place.

 

16h50: Les Etats-Unis «divisés par des fractures sociales et économiques»

20 Minutes a interrogé Romain Huret, directeur d’études à l’EHESS, au sujet des résultats de l’élection présidentielle américaine.

>> A lire: Trump président des Etats-Unis: «Le pays est divisé par des fractures sociales et économiques»

16h40: Petite séance de shopping anti-Trump

Chaussettes, papier toilette, mug: 20 Minutes a dégoté cinq objets à acquérir si la perspective de voir Donald Trump présider les Etats-Unis pendant quatre ans vous fait frémir…

>> A lire: Trump président: Cinq objets à vous procurer si vous êtes déçu(e) par le résultat de l'élection américaine

1635: L’ONU compte sur Donald Trump pour lutter contre le changement climatique

L’ONU compte sur le président élu des Etats-Unis Donald Trump pour l’aider à lutter contre le réchauffement climatique et à promouvoir les droits de l’homme, a déclaré mercredi le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.

« L’ONU compte sur la nouvelle administration pour renforcer la coopération internationale au moment où nous oeuvrons ensemble afin de soutenir des valeurs communes, combattre le changement climatique (et) promouvoir les droits de l’homme », a-t-il affirmé dans une brève déclaration à la presse.

16h32: Marion Maréchal-Le Penfélicite Trump

Tout comme sa tante, Marion Maréchal-Le Pen s'est félicitée de la victoire de Donald Trump. La députée FN du Vaucluse se réjouit de l’élection de Trump, synonyme pour elle de «refus de l’ingérence à l’étranger, une politique moins belliqueuse, le retour des discussions avec la Russie».

 

16h30: Le demi-frère de Barrack Obama félicite Trump sur Twitter

Visiblement peu proche de son demi-frère, Malik Obama, qui vit au Kenya, a félicité le nouveau président américain sur Twitter

16h26 : Robert Ménard invite Donald Trump à Béziers

Personne ne sait si la lettre parviendra à son destinataire (il manque le D de United States of America), mais Robert Ménard, ravit des résultats du scrutin américain, a cordialement invité Donald Trump à venir lui rendre visite dans sa ville de Béziers, qu’il qualifie de « ville résistante ».

 

16h25 : Obama s’exprimera sur la victoire de Trump à 18h15 (heure française)

Le président des Etats-Unis Barack Obama s’exprimera mercredi à 18h15 (heure française) depuis la Maison Blanche au lendemain de l’élection surprise du milliardaire populiste Donald Trump à sa succession, a annoncé l’exécutif.Barack Obama, qui a appelé Donald Trump tôt mercredi matin afin de le féliciter, a invité ce dernier jeudi à la Maison Blanche pour évoquer la transition. Fortement impliqué dans la campagne de la démocrate Hillary Clinton, le président américain n’a eu de cesse de souligner que le magnat de l’immobilier représentait une menace pour la démocratie.

 

 

16h15: Qui est Mike Pence, le vice-président de Donald Trump?

C’est le choix raisonnable de Donald Trump. Au ton sans détour et souvent polémique de Donald Trump, le très conservateur Mike Pence oppose une façade plus lisse et des talents de communicant. Et lorsqu’ils pousseront les portes de la Maison-Blanche, son vice-président apportera surtout au milliardaire novice en politique une précieuse expérience des coulisses de Washington.

>> A lire: Présidentielle américaine: Qui est Mike Pence, le futur vice-président de Donald Trump?

16h10: Les dessinateurs du monde entiers réagissent à l'électiàn de Trump

Les résultats de la présidentielle américaine n’ont pas tardé à inspirer les dessinateurs de presse et autres caricaturistes plus ou moins amateurs.

>> A lire: Donald Trump président: Les dessinateurs réagissent sur la Toile

 

16h07 : RSF exhorte Donald Trump à respecter la liberté de la presse

Reporters sans frontières (RSF) a exhorté mercredi Donald Trump à « respecter la liberté de la presse pendant sa présidence », en rappelant que le futur président américain avait « adopté des positions inquiétantes à l’encontre de la presse » pendant sa campagne.

« Les actions entreprises par Donald Trump pour restreindre la liberté de la presse durant la campagne présidentielle ont envoyé un signal très préoccupant concernant ses intentions pour la présidence », indique Christophe Deloire, secrétaire général de RSF, cité par le communiqué.

« En tant que président nous lui demandons d’assurer le respect de la liberté de la presse et de la liberté d’expression tels que prescrits par le Premier Amendement. La presse doit être en mesure de faire son travail sans craindre des représailles d’une Maison Blanche qui lui serait hostile ».

16h00: Et maintenant, quel avenir pour Hillary Clinton?

La candidate démocrate a voué sa vie à son ambition politique et à celle de son mari, mais que va-t-elle désormais, elle qui a été vaincue par Donald Trump.

 

>> A lire: VIDEO. Présidentielle américaine: Quel avenir pour Hillary Clinton?

15h55: Les médias américains se remettent en question et admettent un traitement partial de l'élection américaine

Dans un éditorial publié ce mercredi matin, après la victoire de Donald Trump sur Hillary Clinton, le New York Times estime que les médias américains ont été déconnectés de la réalité.

>> A lire: Donald Trump président: La profonde remise en question des médias américains

 

15h40: L'allocution de Hillary Clinton repoussée

La candidate vaincue, qui devrait prendre la parole à 15h30 (heyre française), a repoussé son intervention d'une heure.

 

15h35: Nabilla commente le résultat de la présidentielle américaine

Parmi tous les commentateurs de l'élection américaine sur les réseaux sociaux, la starlette Nabilla a fait entendre sa voix, avec une touche d'humour qui ne fait pas de mal.

 

15h30: Non, Donald Trump n'a pas qualifié les électeurs républicains de «débiles»

«Si je devais me présenter un jour, ce serait en tant que républicain. Ils ont l'électorat le plus débile du pays. Ils croient tout ce que raconte Fox News. Je pourrais mentir et il boirait toujours mes paroles. Je parie que mon score serait démentiel», aurait déclaré Donald Trump. Sur Twitter, nombreux sont ceux qui relaient cette citation attribuée à celui qui vient d'être nommé président des Etats-Unis.

La citation, présentée comme extraite d'une interview accordée par le milliardaire à People Magazine en 1998, est fausse, avait fait le tour du web il y a quelques mois.

 

15h24: Amnesty réclame la fin de la rhétorique « venimeuse » de Donald Trump

La rhétorique « venimeuse » de Donald Trump ne doit pas dicter la politique du prochain gouvernement américain, a souligné l’organisation Amnesty International mercredi après l’élection du milliardaire controversé à la présidence des Etats-Unis.

« Les Etats-Unis ont été témoins lors de la campagne électorale de la rhétorique inquiétante et parfois venimeuse du président Trump et d’autres. Cette rhétorique ne peut et ne doit pas dicter la politique du gouvernement », a souligné Margaret Huang, directrice générale de la branche américaine d’Amnesty International.

« Les remarques xénophobes, sexistes et haineuses proférées par Trump n’ont pas leur place dans un gouvernement », a-t-elle insisté dans un communiqué.

Donald Trump « doit s’engager publiquement à garantir les droits de chacun sans discrimination. Que ce soit à travers des camps d’internement ou l’usage de la torture, nous avons vu les effets désastreux lorsque ceux que nous choisissions pour nous représenter passent outre les obligations des Etats-Unis en matière de droits de l’Homme », a-t-elle encore souligné.

14h45 : Le président mexicain Pena Nieto félicite Trump et se dit prêt à travailler avec lui

Dans une série de tweets, le président mexicain a adressé ses félicitations à son nouvel homologue américain, faisant fi des attaques à répétition de Tump contre la communauté mexicaine, lui qui avait indiqué vouloir construire un mur entre les deux pays, aux frais du Mexique.

« Je félicite les États-Unis pour cette et réitère à @realDonaldTrump ma volonté de travailler ensemble pour notre relation bilatérale, a-t-il tweeté. Je souhaite que le Mexique et les États-Unis continuent de renforcer les liens de coopération et de respect mutuel », rappelant que les deux pays sont « amis »..

 

14h40: Le Vatican félicite Donald Trump et souhaite «que le Seigneur l'éclaire»

 

14h32 : Selon Marine Le Pen, l’élection de Trump est « une bonne nouvelle » pour la France

La présidente du FN se réjouit de l’élection de Trump à la présidence américaine et considère que c’est « une bonne nouvelle pour la France », estimant que « les citoyens ont su s’affranchir d’une campagne où la peur et la condescendance ont voulu conditionner l’opinion ».

 

14h18: Hillary Clinton prendra la parole à 15h30

Hillary Clinton s'exprimera devant son équipe de campagne et ses militants à 15 heures 30 (heure française), depuis un grand hôtel new yorkais, selon plusieurs journalistes américain ayant reçu un communiqué de presse leur notifiant cette information.

14h10 : Réunion spéciale dimanche des chefs de la diplomatie de l’UE

Le ministère allemand des Affaires étrangères a indiqué mercredi qu’une réunion spéciale des chefs de la diplomatie de l’Union européenne se tiendrait dimanche à la suite de la victoire surprise de Donald Trump à la présidentielle américaine.

« Le ministre des Affaires étrangères (Frank-Walter) Steinmeier salue la tenue à venir dimanche d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne » à la suite du scrutin, a indiqué le ministère.

Cette rencontre, à la veille d’un conseil ordinaire des chefs de la diplomatie à Bruxelles, doit aussi avoir lieu dans la capitale belge, selon l’agence allemande dpa.

14h: Selon CNN, 53 % des femmes blanches déclarent avoir voté pour Trump

D’après les premières analyses du scrutin, 53 % des femmes votantes blanches déclarent avoir voté pour Donald Trump, indique CNN. Seules 26 % des femmes latinos et 4 % des femmes noires en auraient fait de même.

13h50: Martine Aubry très «inquiète»

Martine Aubry, la maire de Lille, a exprimé sa profonde inquiétude après la victoire de Donald Trump. « L’arrivée à la présidence des Etats Unis de Donald Trump est extrêmement inquiétante et angoissante. Il faut essayer de comprendre comment la démagogie et le populisme ont pu gagner à leur tour les Etats Unis, y compris chez beaucoup de citoyens américains qui seront les premières victimes de la politique à venir ».

13h40: Theresa May espère le maintien « des liens forts qui unissent leurs deux pays »

La Première ministre britannique Theresa May a félicité ce mercredi Donald Trump pour son élection à la présidence des Etats-Unis et dit s’attendre au maintien des liens forts qui unissent leurs deux pays. « Le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont une relation durable et spéciale basée sur les valeurs de la liberté, la démocratie et l’entreprise », a-t-elle dit dans un communiqué. « Nous sommes et restons des partenaires solides en matière de commerce sécurité et défense », a-t-elle ajouté.

 

13h35: Justin Trudeau « impatient » de « travailler de très près » avec Trump

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a « félicité » Donald Trump, se disant « impatient de travailler de très près » avec le futur président « notamment sur les dossiers du commerce, de l’investissement ainsi que de la paix et de la sécurité internationales ».

13h30: Trump devient le président des Etats-Unis le plus âgé

Agé de 70 ans, Donald Trump sera le plus vieux président à intégrer la Maison-Blanche le 20 janvier prochain. Il succédera à la tête de ce classement à Ronald Reagan qui était âgé de 69 ans et 349 jours au moment de son investiture.

13h25: A Bagdad, les Irakiens espèrent une poursuite du soutien américain

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a félicité ce mercredi Donald Trump pour son élection à la présidence des Etats-Unis, disant espérer la poursuite du soutien américain dans la lutte contre les djihadistes.

13h20: Les défenseurs de l’environnement sonnés et inquiets

Un « désastre » pour le climat ? Sonnés par l’élection de Donald Trump, les participants à la COP22 à Marrakech veulent croire que l’arrivée à la Maison Blanche d’un président « climato-réfractaire » ne va pas faire dérailler la lutte contre le réchauffement global. La responsable climat de l’ONU a tout de même « félicité » pour sa victoire le président américain élu, qui au cours de sa campagne avait qualifié de « canular » le dérèglement climatique provoqué par les activités humaines et menacé d'« annuler » l’accord de Paris adopté fin 2015 par 195 pays.

13h15: Obama a invité Trump à la Maison Blanche pour préparer la transition

Le président américain a invité son futur successeur à la Maison Blanche pour préparer la transition. « Le président a invité le président élu […] ce jeudi 10 novembre pour faire le point sur le planning de transition sur lequel son équipe travaille depuis presque un an. Assurer une transition du pouvoir harmonieuse est l’une des priorités que le président a identifiées en début d’année, et rencontrer le président élu en est la prochaine étape », ajoute le communiqué.

 

13h11 : Barack Obama a appelé Donald Trump pour le féliciter

L’actuel président américain a appelé son futur successeur pour lui adresser ses félicitations. Il lui a exprimé «son admiration pour la solide campagne qu'il a menée à travers le pays», selon un communiqué de la Maison Blanche.

13h00 : « Rien n’est jamais écrit à l’avance », réagit Macron

Dans un billet posté sur son site, l’ex-ministre Emmanuel Macron a réagi à l’élection de Trump à la présidence américaine.

« Le peuple américain a voté et élu Donald Trump à la présidence des Etats-Unis d’Amérique. En tant qu’alliés historiques de ce grand pays, nous devons le saluer et le féliciter. Cette élection montre que rien n’est jamais écrit à l’avance. Il faut toujours écouter ce que le peuple a à dire et non ce qu’on aimerait qu’il dise, a déclaré le leader du mouvement « En marche ». Cette élection me paraît être l’expression d’un rejet du système profond, et sous-estimé ».

12h47 : Donald Trump récupère son Twitter et s’exprime sur le réseau social

« Une si belle et importante soirée ! L’homme et la femme oubliés ne le seront plus jamais. Nous allons nous rassembler comme jamais auparavant », a tweeté le président fraîchement élu, qui s’était vu confisquer son compte Twitter par ses équipes, qui craignaient qu’il ne fasse des bourdes de dernière minute.

 

12h45 : En Slovénie, la ville natale de Melania Trump chante la nouvelle Première Dame

« Si seulement nous avions une Première dame, le monde serait parfait », ce couplet composé en l’honneur de Melania Trump est devenu réalité et a retenti mercredi en Slovénie à Sevnica, sa ville natale qui espère profiter de cette nouvelle célébrité.

Pour les quatre membres du groupe folklorique Slavcek (« Petit Rossignol »), c’est aussi un instant de gloire : les voilà à l’honneur dans la petite ville de 5.000 habitants où a vu le jour et a grandi la troisième épouse de Donald Trump.

Sous la bannière étoilée américaine hissée pour l’occasion aux côtés des drapeaux européen et slovène, devant le Café central, près de la gare, les musiciens entonnent la chanson composée cet été pour l’enfant du pays : « De Sevnica droit vers le sommet du monde, parce qu’elle a eu du flair pour le mari parfait (…)».

 

12h42: A quoi ressemblera la présidence de Trump?

Donald Trump dans le bureau ovale, ça ressemblera à quoi? 20 Minutes vous fait le topo.

>> A lire: Trump président, ça va ressembler à quoi?

12h39 : Le président chinois Xi félicite Trump, se dit « impatient » de travailler avec lui

Le président chinois Xi Jinping s’est dit mercredi « impatient » de travailler avec Donald Trump « sans confrontation » et « en vertu du principe de respect mutuel », dans un télégramme de félicitations au président élu des Etats-Unis.

« J’attache une grande importance aux relations sino-américaines, et suis impatient de travailler avec vous, sans conflit et sans confrontation », en « vertu des principes de respect mutuel et de coopération mutuellement bénéfique », afin notamment de « gérer les divergences (entre les deux pays) d’une manière constructive », a indiqué Xi, dans des propos rapportés au mode indirect par la télévision d’Etat CCTV.

12h34: Comment les sondages ont-ils pu se planter à ce point?

Tous les sondages le donnaient perdant et pourtant, Donald Trump a créé la surprise ce mercredi, il a été élu 45e président des Etats-Unis.

>> A lire aussi: Election de Donald Trump: Pourquoi un tel échec des sondages?

12h20: Libération s’inquiète d’une « Trumpocalypse »

Le quotidien français consacre sa une à l’élection de Trump, qualifiée de « Trumpocalypse ».

12h19 : Pour Anne Hidalgo, l’élection de Trump est « une très mauvaise nouvelle »

« Le choc est brutal (…) C’est une très mauvaise nouvelle pour le vivre-ensemble et pour le grand défi du XXIe siècle qu’est la lutte contre le dérèglement climatique, a déclaré Anne Hidalgo, la maire de Paris. Ce résultat marque une profonde fracture au sein de la société américaine, entre les hypercentres et leurs périphéries, entre une population à l’aise dans la mondialisation et une autre qui ne bénéficie que de ses désavantages : la désindustrialisation, la dérégulation du marché du travail, et plus généralement l’accroissement des inégalités. Cette problématique doit nous interroger, elle n’est pas propre aux Etats-Unis », a-t-elle indiqué sur sa page Facebook.

 

12h17 : Avec Trump, l’idée d’un Etat palestinien « est révolue », estime un ministre israélien

Le ministre israélien de l’Education Naftali Bennett, chef de file du lobby colon, a déclaré mercredi que l’idée de créer un Etat palestinien coexistant avec Israël était révolue avec l’élection de Donald Trump.

« La victoire de Trump offre à Israël la chance de renoncer immédiatement à l’idée de création d’un Etat palestinien », a dit dans un communiqué M. Bennett, partenaire essentiel de la coalition gouvernementale et connu pour son opposition à un Etat palestinien.

« Telle est la position du président élu » Donald Trump et « telle devrait être notre politique, tout simplement (…) L’époque de l’Etat palestinien est révolue », a-t-il ajouté.

12h15: L'élection de Trump est «une nouvelle donne mondiale»

L'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis est «une nouvelle donne mondiale», qu'il faut «regarder en face», a jugé mercredi Manuel Valls, qui avait publiquement critiqué le candidat républicain pendant la campagne américaine. «Le peuple américain a fait un choix souverain. Cette nouvelle donne mondiale, il faut la regarder en face en restant fidèles à nos valeurs», a écrit le chef du gouvernement sur son compte Twitter après la victoire du milliardaire sur Hillary Clinton.

Comme François Hollande, et contrairement aux habitudes diplomatiques lors d'un scrutin étranger, Manuel Valls avait pris publiquement pris position contre Donald Trump, dénonçant au passage une «"trumpisation" des esprits» d'une partie de la droite française.

12h10 : Le roi d’Arabie espère que Donald Trump apportera la « stabilité » au Moyen-Orient

Le roi Salmane d’Arabie saoudite a souhaité mercredi que Donald Trump apporte « la stabilité » au Moyen-Orient, théâtre de conflits armés, dans un télégramme de félicitations au président élu des Etats-Unis.

« Nous souhaitons à votre excellence la réussite et le succès dans votre mission pour réaliser la sécurité et la stabilité dans la région du Moyen-Orient et dans le monde », écrit le souverain saoudien dans la première réaction de Ryad à l’annonce de l’élection de Donald Trump.

12h07 : Angela Merkel propose à Trump une « coopération étroite » sur la base de valeurs communes

La chancelière allemande Angela Merkel a proposé mercredi au futur président américain Donald Trump « une coopération étroite » fondée sur les valeurs communes démocratiques et le respect de l’autre.

« L’Allemagne et les Etats-Unis sont liés par des valeurs, la démocratie, la liberté, le respect du droit, de la dignité de l’homme indépendamment de sa couleur de peau, de sa religion, de son sexe, de son orientation sexuelle ou de ses convictions politiques. C’est sur la base de ces valeurs que je propose une coopération étroite au futur président des Etats-Unis, Donald Trump », a déclaré la chancelière à Berlin.

12h01 : Netanyahu félicite Trump, « véritable ami de l’Etat d’Israël »

« Le président élu est un véritable ami de l’Etat d’Israël et je suis impatient de travailler avec lui en faveur de la sécurité, la stabilité et la paix dans notre région », a dit M. Netanyahu dans un communiqué, qui ne fait aucune référence explicite au conflit israélo-palestinien ni à la promesse controversée de Donald Trump de déplacer l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem.

Netanyahu évoque le lien « inaltérable » entre les Etats-Unis et Israël. « Je suis certain que le président élu continuera à renforcer cette alliance entre nos deux pays et la portera à des sommets encore plus élevés », a dit Benyamin Netanyahu, connu pour avoir eu pendant bientôt huit ans des relations difficiles avec l’actuel occupant de la Maison Blanche, Barack Obama.

11h50 : La Russie « prête à faire sa partie du chemin » pour restaurer ses relations avec Washington

La Russie est « prête à faire sa partie du chemin » pour restaurer ses relations avec les Etats-Unis, a déclaré mercredi le président Vladimir Poutine, après l’annonce de la victoire de Donald Trump à la présidentielle aux Etats-Unis.

« Ce sera un chemin difficile. Mais la Russie est prête à faire sa partie » de ce chemin, a indiqué Vladimir Poutine, lors d’une cérémonie de remise de lettres de créance par une vingtaine d’ambassadeurs, en assurant que Moscou « souhaite restaurer dans leur ensemble ses relations avec les Etats-Unis ».

11h45 : Pour François Hollande, « cette élection américaine ouvre une période d’incertitudes »

A l’issue du Conseil des ministres, le président François Hollande a réagi à l’élection à la présidence américaine de Donald Trump, déclarant que son élection « ouvre une période d’incertitudes ».

« Le peuple américain vient de se prononcer. Il a élu Donald Trump. Je le félicite », s’est exprimé François Hollande, ajoutant : « J’ai aussi une pensée pour Hillary Clinton ».

Le président a ensuite déclaré que « les Etats-Unis constituent un partenaire de tout premier plan. Ce qui est en jeu, c’est notamment la paix, la situation au Moyen-Orient, les considérations économiques et la planète, a-t-il poursuivi. Sur tous ces sujets, la France engagera sans tarder des discussions avec la nouvelle administration américaine qui entrera en fonction ».

« La France s’emploiera à poursuivre la coopération transatlantique, sans concessions et en toute indépendance, a précisé le chef de l’Etat. Ce nouveau contexte exige que la France soit forte et prenne ses responsabilités. » Ce contexte appelle également à une Europe unie et capable de s’exprimer et de porter une politique

partout où ses intérêts ou ses valeurs sont en cause : la liberté, la dignité, la cohésion sociale, la lutte contre la pauvreté".

Le président a estimé que « des leçons sont forcément tirées de tout scrutin. Nous devons prendre conscience des inquiétudes provoquées par les désordres du monde », appelant à « trouver les réponses, elles sont en nous et doivent être capables de dépasser les peurs tout en respectant nos principes. Ces principes sont notamment la démocratie et le modèle social. Plus que jamais, cette élection nous conduit à prendre nos responsabilités ».

 

11h40 : Alain Juppé pointe « les risques que la démagogie et l’extrémisme font courir à la démocratie »

Le favori des sondages pour la primaire de la droite a « pris acte », mercredi, de la « décision souveraine » du peuple américain, après l’élection de Donald Trump, et mis en garde les Français contre « les risques que la démagogie et l’extrémisme font courir à la démocratie ».

« Je ne veux pas que l’avenir de la France ce soit le FN et tous ceux qui sont à la remorque de ses idées », a-t-il précisé ensuite sur BFMTV et RTL. « C’est la raison pour laquelle plus que jamais je veux rassembler (…) tous ceux qui sont décidés à rassembler un large mouvement pour faire barrage au FN », a-t-il dit.

« Le monde a besoin d’une démocratie américaine apaisée et qui contribue à l’équilibre du monde, aujourd’hui gravement menacé. Il appartient désormais à M. Trump de définir les grandes lignes de sa politique internationale et les axes de son dialogue avec la France et l’Europe », a-t-il indiqué mercredi. « C’est à la France et à l’Europe de se mettre en situation de défendre leurs intérêts dans leur dialogue avec l’administration américaine », a ajouté cet ancien ministre des Affaires Etrangères de Nicolas Sarkozy, qui connaît bien Hillary Clinton.

« Plus que jamais, les Français ont besoin d’une France forte et d’un président de la République qui puisse être entendu et respecté par ses partenaires », a-t-il encore plaidé. « Plus que jamais, les Français ont besoin d’une Europe soudée, qui s’impose comme un interlocuteur des grands pôles du monde de demain », a-t-il dit.

11h36 : L’ONU impatiente de coopérer avec Trump sur le climat « pour le bénéfice des peuples du monde »

L’Organisation des Nations Unies, par la voix de son responsable des questions climatiques, s’est déclarée impatiente de travailler avec le nouveau président américain sur le climat « pour le bénéfice des peuples du monde ».

11h30: A quoi ressemblera la présidence de Donald Trump en matière de politique étrangère?

Donald Trump avait donné quelques indications sur sa façon d'envisager la géopolitique durant la campagne.

>> A lire: Présidentielle américaine: Donald Trump sur la scène internationale, ça va ressembler à quoi ?

11h20: Pendant ce temps-là, Hillary Clinton se mure dans le silence

La candidate démocrate a reconnu sa défaite auprès de son rival mais ne s’est toujours pas exprimée devant ses partisans.

>> A lire: Présidentielle américaine: Mais où est passée Hillary Clinton?

11h17: Le président Hollande prendra la parole d'un instant à l'autre

 

11h12: Ce qu'il faut retenir du premier discours de Donald Trump en tant que président

Après l’annonce des résultats, Donald Trump a pris la parole ce mercredi à New York, à l’hôtel Hilton. Le 45ème président des Etats-Unis a livré un discours de quinze minutes assez consensuel, à contre-courant du ton adopté pendant sa campagne.

>> A lire: VIDEO. Trump président : Ce qu’il faut retenir de son premier discours à contre-courant de sa campagne

Et pendant ce temps-là, son fils ferait bien un petit somme...

 

11h10 : Nicolas Sarkozy félicite le nouveau président américain et estime que « L'élection de Trump exprime le refus de la pensée unique »

Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite, a affirmé mercredi que l'élection de Donald Trump à la présidence américaine "exprimait le refus d'une pensée unique", lors d'une allocution à son siège de campagne, avant de féliciter le nouveau préside,t américain sur Twitter.

"Il n'y aura pas de place pour l'impuissance, la faiblesse et le renoncement" face aux dirigeants des Etats-Unis, de la Russie et de la Chine, Donald Trump, Vladimir Poutine ou Xi Jinping, a-t-il ajouté. 

« La démocratie c’est l’écoute des peuples et le peuple américain a parlé ! », a déclaré Nicolas Sarkozy ce mercredi. « Le message doit être entendu. Comme le brexit, c’est le signe d’une volonté de changement et le refus de la pensée unique », a-t-il poursuivi, indiquant que « les temps vont être durs (..) il n’y aura pas de place pour l’impuissance et la faiblesse ».

«Nous avons besoin d’une Amérique fidèle à sa tradition de liberté et de démocratie, et qui joue tout son rôle dans les affaires du monde», a-t-il ajouté sur Twitter

.

11h00: Lady Gaga manifeste au pied de la Trump Tower à New York

La chanteuse, soutien solide de Hillary Trump tout au long de la campagne, manifeste au pied de la Trump Tower à New York.

 

10h50: Vidéo. En France, les réactions politiques se multiplient

Retrouvez les réactions de la classe politique française à l'élection de Donald Trump à la présidence américaine.

 

10h45: Des manisfestations anti-Trump en cours aux Etats-Unis

Dans plusieurs villes américaines, dont Los Angeles, Berkeley et

Oakland, en Californie, des manifestations en protestation contre l'élection de Trump sont en cours en ce moment même.

 

10h42 : Jean-Pierre Raffarin estime que « le populisme extrême » et « Marine Le Pen » peuvent « gagner » en 2017

L’ancien Premier ministre, qui apporte son soutien à Alain Juppé dans la primaire de la droite et du centre, estime que « la ligne de front de la raison depuis le Brexit n’existe plus. Ça veut dire que l’information principale pour nous Français, c’est que Marine Le Pen peut gagner en France. Le populisme extrême peut gagner. Madame Le Pen, avec des réponses simples, peut gagner en France », a-t-il déclare ce mercredi matin sur RTL.

10h40: Benoît Hamon appelle à une révolution citoyenne aux Etats-Unis

«Je partage avec @BernieSanders qu'il n'y a pas d'alternative molle à la crise du système libéral. #enough #RUE #49/3citoyen», a tweeté l'ancien ministre socialiste, proche des idées du rival de Hillary Clinton lors de la primaire démocrate.

 

10h36 : Le PS redoute l’élection de Marine Le Pen en 2017 après la victoire de Trump

« La Gauche est prévenue ! Continuons nos enfantillages irresponsables et ça sera Marine Le Pen », a averti le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis sur Twitter.

 

10h35 : La Turquie félicite Donald Trump

« Je félicite M. Trump pour la présidence des Etats-Unis et je lui souhaite le succès », a déclaré le Premier ministre Binali Yildirim dans un discours télévisé, alors que son pays entretient des rapports tendus avec l’administration américaine de Barack Obama.

« Nous espérons que notre alliance avec les Etats-Unis va se poursuivre et que notre partenariat et nos relations vont se développer », a-t-il ajouté.

10h33 : Bruxelles invite Trump à un sommet UE-USA « dès que cela lui conviendra »

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le président du Conseil, Donald Tusk, ont invité mercredi Donald Trump, élu président des Etats-Unis, à un sommet UE-USA en Europe dès que cela lui sera possible.

Dans une lettre commune félicitant Trump pour sa victoire, Juncker et Tusk l'« invitent à se rendre en Europe pour un sommet UE-USA dès que cela lui conviendra », soulignant qu'« il est plus important que jamais de renforcer les relations transatlantiques ».

10h32: La presse américaine constate «le triomphe» de Donald Trump

Les unes du New York Times et du Washington Post sont toutes les deux consacrées au «triomphe» de Donald Trump.

 

10h30 : Le New York Post célèbre la victoire de Trump

Le journal américain, qui a soutenu Trump tout au long de la campagne, consacre sa une au nouveau « président Trump », sur laquelle on peut lire : « ils disaient que ça n’arriverait jamais ».

 

10h26: Allocution de François Hollande après le Conseil des ministres

Le président français s'exprimera à l'issue du Conseil des ministres, a indiqué l'Elysée.

10h16: Nigel Farage «passe le relais» à Donald Trump

«Je passe le relais à @RealDonaldTrump! Toutes mes félicitations. Vous avez mené une campagne courageuse», a écrit sur Twitter Nigel Farage, un des champions du Brexit et leader du parti europhobe et anti-immigration Ukip qui a conseillé le candidat républicain et participé à plusieurs de ses meetings ces dernières semaines.

Nigel Farage a accompagné son message d'une petite vidéo dans laquelle on voit Donald Trump le féliciter publiquement pour son «formidable travail» lors du référendum au Royaume-Uni le 23 juin dernier lorsque 52% des Britanniques ont voté pour une sortie de l'Union européenne, autre séisme politique.

Le milliardaire imprévisible, que personne n'avait vu venir, avait annoncé lundi un «Brexit puissance trois».

10h15 : Le leadership des Etats-Unis est « plus important que jamais », estime l’Otan

Le leadership de Washington est « plus important que jamais », a réagi mercredi le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, après la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine, estimant qu'« une Alliance forte est bonne pour les Etats-Unis et bonne pour l’Europe ».

« Nous sommes confrontés à un nouvel environnement sécuritaire difficile, notamment en ce qui concerne la guerre hybride, les cyberattaques, la menace du terrorisme », explique le chef de l’Alliance dans un communiqué. « Le leadership des Etats-Unis est plus important que jamais », souligne-t-il.

10h12 : L’Iran appelle Donald Trump à « respecter les accords » internationaux

Prenant acte de la victoire de Donald Trump, Téhéran a appelé le nouveau président américain à respecter les accords internationaux, craignant une remise en cause de l’accord sur le nucléaire iranien.

Le président iranien Hassan Rohani a affirmé mercredi que le futur président américain Donald Trump ne pourrait pas revenir sur l’accord nucléaire de 2015 entre l’Iran et les grandes puissances car il a été « entériné » par l’ONU.

L’accord nucléaire n’a pas été « conclu avec un seul pays ou un seul gouvernement, mais a été entériné par une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU et ne peut pas être changé par la décision d’un seul gouvernement », a déclaré Rohani lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement, selon la télévision d’Etat iranienne.

10h10 : Le Premier ministre indien félicite Donald Trump et salue « son amitié pour l’Inde »

Le Premier ministre indien Narendra Modi a félicité mercredi le président élu des Etats-Unis, Donald Trump, saluant son « amitié » pour l’Inde.

« Félicitations @realDonaldTrump pour votre élection comme 45e président des Etats-Unis », a tweeté le nationaliste hindou, au pouvoir depuis 2014.

« Nous apprécions l’amitié dont vous avez fait preuve pour l’Inde durant votre campagne. Nous avons hâte de travailler avec vous pour porter les relations bilatérales américano-indiennes à un nouveau pic », a-t-il ajouté dans une série de messages.

Le milliardaire américain a courtisé la communauté hindoue aux Etats-Unis durant sa campagne, allant jusqu’à s’exprimer en hindi dans une publicité télévisée pour la grande fête des lumières de Diwali.

10h01: Les bourses mondiales plongent, exceptée celle de Moscou

Coup de tonnerre dans les marchés financiers. La plupart des places boursières mondiales sont en chute libre. Francfort et Paris ont ouvert en forte baisse alors que les marchés financiers russes sont passés en hausse mercredi en fin de matinée.

9h55 : Viktor Orban se réjouit de la victoire de Donald Trump

« Félicitations. Quelle grande nouvelle. La démocratie est toujours en vie », a déclaré le président hongrois Viktor Orban dans un message publié sur sa page facebook.

 

9h52 : L’Union européenne « va continuer à travailler ensemble » avec les Etats-Unis

L’Union européenne « va continuer à travailler » avec les Etats-Unis après la victoire du républicain populiste Donald Trump à l’élection présidentielle américaine, a affirmé mercredi la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

« Les liens UE-USA sont plus profonds que n’importe quel changement politique », a tweeté Federica Mogherini, premier haut responsable européen à réagir à l’élection de Donald Trump.

« Nous allons continuer à travailler ensemble, en redécouvrant la force de l’Europe », a-t-elle souligné.

9h50 : Sissi espère un « nouveau souffle » de la présidence Trump

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a déclaré mercredi espérer « un nouveau souffle » dans les relations entre le pays arabe le plus peuplé et les Etats-Unis après la victoire de Donald Trump.

L’Egypte « espère que la présidence de Donald Trump apportera un nouveau souffle aux relations égypto-américaines », souligne dans un communiqué Sissi, l’un des premiers dirigeants arabes à adresser ses félicitations au candidat républicain.

Les relations entre Washington et Le Caire, un allié clé de longue date au Moyen-Orient, se sont refroidies depuis la destitution par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi, en 2013. Alors que les Etats-Unis critiquent régulièrement le bilan en matière des droits de l’Homme des autorités mises en place par l’ex-chef de l’armée Sissi, l’Egypte s’est rapprochée de la Russie.

Avant l’élection, Sissi avait déjà assuré que Trump serait « un bon dirigeant ».

9h47 : Le Premier ministre japonais félicite Donald Trump

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a félicité mercredi Donald Trump pour son élection à la présidence des Etats-Unis et assuré que l’alliance qui unit entre les deux pays resterait intacte.

« J’exprime mes sincères félicitations pour votre élection comme prochain président des Etats-Unis », a déclaré Abe dans un message au milliardaire, ajoutant : « le Japon et les Etats-Unis sont des alliés inébranlables liés par des valeurs communes telles que la liberté, la démocratie, les droits de l’Homme fondamentaux et l’Etat de droit ».

9h45 : Le président du Parlement européen reconnaît la victoire de Donald Trump

« L’électorat américain a parlé. La victoire de Donald Trump est sans équivoque et doit être respectée. Je le félicite, lui ainsi que le parti républicain pour leur victoire », a déclaré Martin Schulz dans un communiqué publié sur son compte Twitter.

 

9h42 : Donald Trump veut « aider la France à redevenir grande elle aussi »

Interpellé peu après l’annonce de sa victoire par la journaliste Laurence Haïm, qui lui demande une réaction, Donald
Trump a déclaré: « Nous l'avons fait! Et nous aiderons la France à redevenir grande elle aussi », clin d’œil à son slogan de campagne, qui sonne aux oreilles de certains comme une déferlante populiste menaçant l’hexagone.

 

9h38 : Poutine félicite Trump pour sa victoire, espère un « dialogue constructif »

Le président russe vient d’adresser ses félicitations à son tout nouvel homologue américain, avec qui il espère mener un « dialogue constructif ».

9h33 : Trump comptabilise 279 grands électeurs, Clinton 218

Selon le tout dernier décompte, Donald Trump totalise pour l’heure 279 grands électeurs, contre 218 pour sa rivale.

9h34 : Pour Mélenchon, « Bernie Sanders aurait gagné »

Le rival de Hillary Clinton à la primaire démocrate, Bernie « Sanders aurait gagné. Les primaires ont été une machine à museler l’énergie populaire. Maintenant vite descendre du train fou atlantiste », a tweeté Jean-Luc Mélenchon, cofondateur du Parti de gauche et candidat de la « France insoumise » à l’élection présidentielle.

 

9h16: Trump remporte 278 grands électeurs, Clinton 219

C'est huit de plus que les 270 nécessaires pour entrer à la Maison Blanche.

9h14: Une stature présidentielle?

Après son discours modéré, qui tranche avec ses déclarations incendiaires de la campagne, notamment au sujet d'Hillary Clinton, Donald Trump savoure sa victoire en prenant un bain de foule, prenant le temps de serrer des mains et d'échanger quelques mots avec ses soutiens.

9h10: Les républicains pourront défaire les réformes de Barack Obama

Toujours majoritaires au Sénat après l'élection de mardi, les républicains continueront ainsi de contrôler l'ensemble du Congrès des Etats-Unis, fournissant ainsi une majorité parlementaire pour Donald Trump. En contrôlant la Maison Blanche et le pouvoir législatif, ils auront la capacité de défaire les réformes du président Barack Obama et notamment sa controversée réforme de l'assurance-maladie surnommée «Obamacare».

9h06: «Pour être véritablement "historiques", nous devront faire du bon boulot. Et je vous promets de faire du bon boulot», continue Donald Trump. «Nous allons travailler pour vous rendre fiers de votre président. J'aime ce pays. Merci beaucoup»

 

9h05: Les remerciements de Donald Trump continuent: le Secret Service, les forces de l'ordre...

9h03: La présidence palestinienne appelle Trump à oeuvrer à l'établissement d'un Etat palestinien

9h02: Trump remercie l'ancien maire de New York Rudy Giuliani et ses anciens concurrents pour l'investiture républicaine, parmi lesquels Chris Christie et Ben Carson

8h59: Trump remercie ses parents et ses frères et soeurs, sa femme et ses enfants

8h58: «Je veux dire à la communauté internationale que, bien que nous mettrons toujours les Etats-Unis en premier, nous aurons des relations honnêtes. Nous nous entendrons avec tous les autres pays qui ont la volonté de s'entendre avec nous»

8h56: «Tous les Américains auront les moyens de réaliser leurs rêves. Personne ne sera oublié. Nous allons reconstruire nos infrastructures, et faire travailler des millions de personnes.»

8h55: «Je m'adresse à tous ceux qui n'ont pas voté pour moi - et ils sont nombreux. Notre mouvement est composé d'Américains de toutes sortes d'origines. Nous allons travailler ensemble pour reconstruire la Nation»

8h54: «Il est temps de se rassembler, comme un peuple uni. Je serai le président de tous les Américains»

8h52: Trump: «Pardon de vous avoir fait attendre, c'est une affaire compliquée. Merci beaucoup. Je viens de recevoir un appel de la secrétaire d'Etat Clinton, qui nous a félicité pour notre victoire, et je l'ai félicité pour cette dure et longue campagne. Elle s'est bien battue, et nous devons lui être reconnaissants»

8h50: Donald Trump fait son entrée au bras de son épouse, avec sa famille

8h48: «Je suis honoré par la grâce de Dieu.» «Je suis profondément reconnaissant au peuple américain de nous avoir fait confiance». «Le président élu va rendre à l'Amérique sa grandeur», déclare Mike Pence.

8h47: «C'est un soir historique. Le peuple américain s'est exprimé et à élu son nouveau champion». 

8h46: Le futur vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, prend la parole

8h40: Hillary Clinton aurait téléphoné à Donald Trump pour reconnaître sa défaite, selon la journaliste politique de NBC News Kelly O'Donnell

 

8h37: Donald Trump est élu, annonce Associated Press

 

8h32: Trump remporte l'Etat-clé du Wisconsin

C'est 10 grands électeurs de plus dans la besace du républicain. La défaite d'Hillary Clinton semble scellée.

8h27: Donald Trump va s'adresser à ses supporters

8h26: Trump ne pourra pas empêcher la «mise en oeuvre» de l'accord sur le climat, lance Ségolène Royal

La ministre de l'Environnement anticipe les possibles répercussions d'un succès du milliardaire...

8h20: «Rentrez chez vous», demande le directeur de campagne de Clinton

Un message hallucinant de John Podesta adressé aux supporters de la démocrate: «Chaque voix compte. Les résultats de plusieurs Etats sont incertains. Donc nous n'aurons rien à dire de plus ce soir. Rentrez chez vous, dormez, on aura plus de choses à dire demain»

 

8h10: Hillary Clinton ne s'avoue pas encore vaincue

L'équipe de campagne de la candidate, qui affirme que le résultat de l'élection reste incertain, a fait savoir qu'Hillary Clinton ne s'exprimerait pas dans la nuit de mardi à mercredi (ce matin en heure française).

8h05: «Beaucoup de questions se posent» après cette probable victoire, pour Jean-Marc Ayrault

Peu avant le chef de la diplomatie française, Marine Le Pen avait déjà réagi sur Twitter pour féliciter le candidat républicain.