Grâce à l'Hyperloop, il ne faudra que 12 minutes pour relier Dubaï à Abou Dhabi

TRANSPORTS Un premier test de ce système de propulsion a été effectué en mai dans le désert américain du Nevada en vue d’une commercialisation en « 2020-2021 »…

20 Minutes avec AFP

— 

Le projet de train du futur "Hyperloop" a été imaginé par Elon Musk.
Le projet de train du futur "Hyperloop" a été imaginé par Elon Musk. — AP/SIPA

C’est un moyen de locomotion digne d’un scénario de science-fiction. D’ici quelques années, les habitants des Emirats arabes unis pourront circuler à bord de l’Hyperloop, un mode de transport révolutionnaire qui consiste à propulser à travers un tube des voyageurs dans des capsules à grande vitesse. Il ne faudra que 12 minutes pour faire les 150 km séparant Dubaï d’Abou Dhabi si ce système futuriste voit le jour entre les deux grandes villes des Emirats.

>> A lire aussi : «Hyperloop» promet un voyage supersonique en capsule

Le coup d’envoi de ce projet a été lancé ce mardi avec la signature d’un accord entre l’Autorité des routes et des transports (RTA) de Dubaï et l’entreprise californienne Hyperloop One.

« Un accord historique »

Avec cet « accord historique », « nous allons commencer à évaluer [la possibilité] de fournir le premier système mondial Hyperloop », a déclaré Rob Lloyd, le patron de la compagnie américaine, devant la presse réunie à Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde (828 mètres).

>> A lire aussi : La SNCF mise sur le train du futur baptisé Hyperloop

Un premier test de ce système de propulsion a été effectué en mai dans le désert américain du Nevada en vue d’une commercialisation en « 2020-2021 », selon Josh Giegel, responsable de l’ingénierie de la firme créée en 2014. Les capsules ont pu atteindre la vitesse de 1.200 km/h.

Dubaï à 50 minutes de Ryad

Selon ses promoteurs, l’accord annoncé mardi permettrait de propulser voyageurs et marchandises entre Dubaï et Abou Dhabi en moins de 12 minutes. Le réseau pourrait être ensuite étendu à la région, mettant Dubaï à 50 minutes de Ryad, la capitale saoudienne, qu’un avion atteint actuellement en deux heures.

Aucune date n’a été évoquée pour la mise en place du système, mais selon Rob Lloyd, il est faisable, d’un point de vue technique, de construire un Hyperloop aux Emirats dans « cinq ans ».