VIDEO. Election américaine 2016: Hillary Clinton devant 40.000 personnes pour son dernier meeting

ETATS-UNIS Entourée de Barack Obama, Bill Clinton et Bruce Sringsteen, elle a rassemblé comme jamais...

M.C. avec AFP

— 

Hillary Clinton le 7 novembre à Philadelphie, entourée de sa famille et des Obama.
Hillary Clinton le 7 novembre à Philadelphie, entourée de sa famille et des Obama. — Andrew Harnik/AP/SIPA

Devant la candidate, entourée de son mari Bill et de leur fille Chelsea, mais aussi de Barack et Michelle Obama, une foule comme Hillary Clinton n’en avait jamais connu. Plus de 40.000 personnes qui se pressaient dans l’Independence Mall de Philadelphie pour son dernier meeting, à quelques heures de l’ouverture des bureaux de vote américains.

>> A lire aussi : Comment l’élection présidentielle américaine se joue aussi sur les fringues

Jeunes, vieux, enfants, Blancs et Noirs ont bravé le froid, 2 degrés, pour écouter cette femme pudique et raide en public, plus à l’aise dans les églises noires des quartiers nord de cette même ville, où elle était encore dimanche, que sur cette monumentale scène. Demain, c’est l’heure de vérité », a déclaré Hillary Clinton en fin de soirée, exhortant les démocrates à aller voter en masse. « Aucun de nous ne veut se réveiller et regretter de ne pas en avoir fait davantage ».

Bruce Springsteen appelle à se mettre « du bon côté de l’histoire »

Les autres têtes d’affiche, qui comptaient aussi Bruce Springsteen, ont contribué au succès de cet événement, point final d’une campagne démocrate qui n’a pas suscité l’engouement et qui a connu moments difficiles et controverses.

>> A lire aussi : Un astronaute a voté depuis l'espace

Après un tour de chant de Jon Bon Jovi, le musicien légendaire a pressé les électeurs de se mettre « du bon côté de l’histoire ». Entre ses chansons Thunder Road et Dancing in the Dark s’accompagnant à la guitare acoustique et à l’harmonica, il a salué l’ex-Première dame et sa « vision réelle d’une Amérique où tout le monde compte » peu importe ses origines.

« Hillary Clinton ne se plaint pas, elle passe outre. Comme les Américains, elle est forte et solide », a déclamé le président sortant. « Philadelphie, vous avez une personne exceptionnelle pour qui voter, en la personne d’Hillary Clinton ». Il s’est chargé de reléguer par avance Donald Trump au rang de mauvais souvenir, tout comme Bruce Springsteen qui a dénoncé le « manque de décence » du milliardaire et a promis que ses idées seraient enterrées dès mardi soir. « Je parie que l’Amérique va rejeter la politique de ressentiment et de culpabilité. Je parie que demain vous allez rejeter la peur et choisir l’espoir », a lancé le président américain.

« Nous allons lui montrer que les résultats de cette élection seront indiscutables ! »

Hillary Clinton a peiné à atteindre l’éloquence de l’homme auquel elle veut succéder, ou de son épouse Michelle, livrant le même discours solennel et patriotique qu’elle a adopté pour la dernière ligne droite. Evoquant la menace de son rival républicain de ne pas reconnaître les résultats du scrutin, elle a lancé comme un défi : « Nous allons lui montrer demain que les résultats de cette élection seront indiscutables ! »

La nuit sera courte pour la démocrate, qui est rentrée dormir chez elle, où quelques dizaines d’amis, supporteurs et membres de son équipe de campagne - des « insomniaques », comme elle les appelle - devaient l’accueillir sur le tarmac. Plus de 3.300 km en une journée, à l’issue de laquelle il lui restera un acte à accomplir : voter, au petit matin mardi, dans une école de Chappaqua.