Election américaine 2016: Clinton donnée gagnante par presque toutes les projections

ETATS-UNIS Une victoire de Donald Trump serait une surprise monumentale et un échec sans précédent des sondages...

Philippe Berry

— 

Hillary Clinton et Donald Trump à la fin du troisième et dernier débat télévisé, le 19 octobre 2016.
Hillary Clinton et Donald Trump à la fin du troisième et dernier débat télévisé, le 19 octobre 2016. — J.LOCHER/AP/SIPA

Si proche et pourtant si loin. Sur le papier, Donald Trump semble à portée de tir d’Hillary Clinton, avec 2,9 % de retard selon la moyenne des sondages de Real Clear Politics. Mais pourtant, presque tous les modèles mathématiques misent sur une victoire assez large de la candidate démocrate.

Clinton a entre 70 % et 99 % de chances de gagner

La plupart des modèles sérieux sont basés sur la moyenne des sondages Etat par Etat. Et la carte favorise Clinton, qui compte une avance confortable dans trop d’endroits à la fois pour que Trump puisse espérer s’imposer. Il devrait à la fois remporter la Floride, l’Ohio et la Caroline du Nord, tout en créant la surprise ailleurs, comme en Pennsylvanie ou dans le Michigan, où il n’a jamais fait la course en tête. Voici les dernières probabilités d’une victoire de Clinton, accompagnées de la projection en termes de voix au niveau du collège électoral (avec une majorité à 270) :

  • 68,5 % pour FiveThirtyEight, Clinton 300 – 238 Trump
  • 98,2 % pour le Huffington Post, Clinton 323 – 215 Trump
  • 88 % pour le Daily Kos, Clinton 323 – 215 Trump
  • 99 % pour le Princeton Election Consortium, Clinton 312 – 226 Trump

Pour mémoire, Obama l’avait emporté 332-206 face à Mitt Romney et 365-173 face à John McCain. Et la prédiction de 20 Minutes ? Clinton 323-215 Trump. Pour faire la vôtre, c’est sur 270towin.com.

Et si les sondages se trompent ?

Sam Wang, le chercheur le plus précis du moment, l’a promis : si Trump remporte plus de 240 voix, il mangera son chapeau. Selon lui, travailler sur la moyenne de dizaines de sondages pendant 18 mois lisse le risque d’erreur. Et il le rappelle : pour le Brexit, il y avait moins de 1 % d’écart entre « rester » et « partir » la veille du vote. Là, la marge d’erreur est plus confortable. Même la chèvre écossaise Boots en est persuadée, Clinton va gagner.

Mais qui mise sur une victoire de Trump ?

Pas grand monde. Même le site conservateur The National Review voit Clinton gagner d’une courte tête. Il y a quand même Allan Lichtman, un professeur d’histoire qui a prédi avec succès le vainqueur de la présidentielle américaine depuis 1984, pour miser sur une victoire de Trump. Et le parieur de Las Vegas Wayne Allyn Root, qui avait misé sur le Brexit.

A quelle heure sera-t-on fixé ?

Avec des bureaux de vote qui ferment entre 19h00 et 20h00 sur la côte Est, comme la Floride, la Caroline du Nord et la Pennsylvanie, on pourrait être fixé entre 1h00 et 2h00 du matin (heure de Paris) en France. Mais si les résultats étaient plus serrés que prévus, il faudrait veiller bien plus tard.