VIDEO. Vol MH370 : L’avion de la Malaysia Arlines était à court de carburant lorsqu’il a disparu

ENQUETE Les débris retrouvés montrent qu’il n’était pas dans une configuration d’atterrissage au moment de sa disparition…

H. B.

— 

Un mur d'hommage aux passagers du vol MH370 disparu en 2014, le 6 mars 2016, à Kuala Lumpur en Malaysie.
Un mur d'hommage aux passagers du vol MH370 disparu en 2014, le 6 mars 2016, à Kuala Lumpur en Malaysie. — Joshua Paul/AP/SIPA

Plus de deux ans après le drame, les zones d’ombre entourant le crash du vol MH370 de la Malaysia Airlines semblent se dissiper un peu. L’avion, qui transportait 239 personnes à son bord, est descendu à une vitesse élevée et était à court de carburant lorsqu’il s’est volatilisé, confirme un rapport rendu ce mercredi par l’Autorité australienne des transports (ATSB).

>> A lire aussi : L'avion a plongé dans l'océan à une vitesse très élevée selon un nouveau rapport

Les débris retrouvés depuis la disparition de l’appareil montrent qu’il n’était pas dans une configuration d’atterrissage lorsqu’il a disparu, estime le rapport. Un bout d’aile retrouvé en mai dernier sur l’île Maurice a été récemment authentifié comme provenant du vol MH370. D’autres fragments découverts ces derniers mois sur les côtes d’Afrique de l’Est, dans l’océan Indien, avaient également été identifiés avec une « quasi-certitude » comme provenant de l’appareil de Malaysia Airlines.

Une nouvelle réunion d’experts internationaux

La publication de ce rapport de 28 pages, qui s’appuie sur de nouvelles simulations, coïncide avec l’ouverture d’une réunion d’experts internationaux chargés de réfléchir pendant trois jours à l’élaboration de nouveaux projets visant à retrouver le MH370.

>> A lire aussi : Les recherches de l'avion vont bientôt être suspendues

Les spéculations pour expliquer cette disparition demeurent principalement concentrées autour d’une défaillance mécanique ou structurelle, une prise d’otage ou un acte terroriste, mais rien n’est jusqu’ici venu étayer l’un ou l’autre scénario. Le mystère a également alimenté une kyrielle de théories du complot.