Venezuela: Le Parlement vote pour un procès en destitution contre le président Maduro

POLITIQUE Sa « responsabilité pénale, politique et son abandon de poste » vont être examinés...

Clémence Apetogbor

— 

Nicolas Maduro à Quito le 17 octobre 2016
Nicolas Maduro à Quito le 17 octobre 2016 — JUAN CEVALLOS / AFP

Le Venezuela s’enfonce dans la crise politique. Le Parlement vénézuélien, contrôlé par l’opposition de centre droit, a approuvé mardi l’ouverture d’un procès en destitution contre le président socialiste Nicolas Maduro. Les députés ont adopté « l’ouverture d’une procédure contre Nicolas Maduro » afin d’examiner sa « responsabilité pénale, politique et son abandon de poste », selon la résolution.

>> A lire aussi : Le président Maduro poursuivi par une foule en colère

La réponse présidentielle ne s’est pas faite attendre. « En vertu de mes attributions en tant que président de la République bolivarienne du Venezuela […], j’ai convoqué demain à 11h un conseil de défense national, afin que tous les pouvoirs publics puissent évaluer le putsch parlementaire de l’Assemblée nationale », a affirmé Nicolas Maduro devant plusieurs milliers de ses partisans à Caracas.

Un pays asphyxié par la chute des cours du brut

L’opposition de centre droit, regroupée autour de la Table pour l’unité démocratique (MUD) et majoritaire au Parlement, accuse Nicolas Maduro d’être responsable du naufrage économique de ce pays pétrolier asphyxié par la chute des cours du brut, son unique richesse.

>> A lire aussi : Près de deux millions de Vénézuéliens veulent destituer le président Maduro

Les Vénézuéliens sont confrontés à des files d’attente interminables dans des magasins de plus en plus vides, à une inflation estimée par le FMI à 475 % cette année puis 1.660 % en 2017 et une criminalité parmi les plus élevées au monde.

>> A lire aussi : Bébés dans des cartons, animaux dévorés… Par-delà les images chocs, quelle est la situation du pays?