L'OSCE annule sa mission d'observation des élections en Russie

© 2007 AFP

— 

L'OSCE a annoncé vendredi qu'elle annulait sa mission d'observation des prochaines élections en Russie, en raison du manque de coopération des autorités russes.
L'OSCE a annoncé vendredi qu'elle annulait sa mission d'observation des prochaines élections en Russie, en raison du manque de coopération des autorités russes. — Natalia Kolesnikova AFP

L'OSCE, le principal organisme d'observation des élections en Europe, a annulé vendredi sa mission pour les législatives du début décembre en Russie, en dénonçant un manque de coopération des autorités russes.

"Les autorités de la Fédération russe continuent de ne pas vouloir recevoir dans les temps et de manière coopérative nos observateurs et de ne pas vouloir coopérer totalement avec eux", a affirmé dans un communiqué le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'Homme (BIDDH) de l'OSCE.

La Russie a réagi avec indifférence. "Le BIDDH a le droit de prendre la décision qu'il veut", a déclaré le porte-parole de la diplomatie russe Mikhaïl Kamynine à l'agence Interfax.

Dispute depuis des semaines

L'OSCE et la Russie, qui est l'un des 56 membres de l'organisation, se disputaient à fleurets mouchetés depuis des semaines à propos de la mission d'observation pour les élections du 2 décembre.

La dispute entre la Russie et l'OSCE a jeté un doute sur la crédibilité des prochaines élections, pour lesquelles le parti Russie unie du président Poutine est donné largement favorite.