Revivez le dernier débat Trump-Clinton en live: Et à la fin, c'est Clinton qui gagne

ETATS-UNIS Donald Trump a refusé de s'engager à respecter le verdict des urnes...

Philippe Berry
— 
Troisième débat entre Donald Trump et Hillary Clinton, le 19 octobre 2016 à Las Vegas.
Troisième débat entre Donald Trump et Hillary Clinton, le 19 octobre 2016 à Las Vegas. — Mark Ralston/AP/SIPA

La vidéo en direct sur NBC:

 

6h45: Allez, on se quitte sur la synthèse des échanges

C'est à lire ici: Trump et la démocratie, les grands perdants du débat. Rendez-vous le 8 novembre pour le vote!

5h30: Clinton remporte le débat, selon YouGov et CNN

Bon, on prend toujours ces sondages à chaud avec des pincettes, mais Clinton l'emporte 49% vs 39%, selon YouGov et 52% vs 39% selon CNN.

 

4h40: C'est terminé, un débat pour rien

Selon le panel de CBS, c'est un match quasi-nul:

Ce dernier débat ne va sans doute pas changer la donne: Clinton n'a pas été très bonne, Trump marque souvent des points sur le commerce, mais il s'est tiré des balles dans le pied sur l'avortement et surtout en refusant de dire qu'il accepterait le résultat de l'élection si Clinton gagne, ce qui va sans doute beaucoup, beaucoup, faire parler.
 

4h35: Les closing arguments

Clinton veut être la championne des familles, Trump veut «make america great et safe again», voici, voilou, balle au centre.

4h35: «Such a nasty woman»

Petit commentaire de Trump, comme ça, pour le plaisir.

4h30: On reparle de la dette ZZZZzzzzz

Sujet important mais ca repart sur les talking points. Comment régler le problème des retraites? "Repeal Obamacare", répond Trump.

4h20: Bernie Sanders répond à Donald Trump

Trump invoque Sanders sur le «mauvais jugement» de Clinton. Sanders le met KO en un GIF.

 

4h10: Trump refuse de dire qu'il acceptera le résultat de l'élection si Clinton gagne

C'est pour l'instant LE moment du débat. Le modérateur revient sur les accusations de Trump, qui affirme que l'élection est «truquée». «Accepterez-vous le résultat de l'élection, comme l'a affirmé votre colistier», en cas de victoire de Clinton?

Réponse de Trump, du jamais vu dans un débat: «Je verrai le moment venu». Le modérateur insiste. Trump répond: «Je fais durer le suspense».

Clinton, se lâche. «C'est horrifique, il dénigre notre démorcatie».

4h05 : Fondation Trump contre fondation Clinton

C’est à qui criera le plus fort. « C’est une organisation corrompue », lance Trump. « La fondation Trump a acheté un portrait de 2 mètres de Donald Trump ».

4h00: Trump plonge en live quand il nie les accusations

Il dénonce de la «fiction». Je ne me suis même pas excusé auprès de ma femme car je n'ai rien fait. Selon lui, les 10 femmes l'accusant «veulent 5 minutes de gloire». Puis il accuse la campagne de Clinton d'avoir orchestré les attaques. Les électeurs indécis ne le croient pas une seconde, Trump plonge.

3h55: Clinton attendait Trump sur son attaque sur «ses 30 ans d'expérience»

Trump reprend son attaque, et Clinton le démonte en comparant leur 30 ans d'expérience. Un peu robotique mais assez efficace sur le CV.

3h50: Trump compare la croissance américaine à l'Inde et à la Chine

Le modérateur l'interpelle sur tous les économistes qui disent que son programme est «irréaliste». Trump rétorque en citant la croissance de l'Inde à 8% et de la Chine à 7%, et tous les économistes s'étranglent.

 

3h45: La directrice de campagne de Trump n'a pas vraiment aimé "bad hombres"

Conway a retweeté une analyse disant que c'était "Trump qui est Trump" (en clair il n'écoute pas ses conseils)

 

... Un peu plus tôt

On a raté Giuliani qui défendait Trump et les femmes... tout en touchant le bras de la journaliste...

 

3h35: "Poutine n'est pas mon meilleur ami"

On reparle de WikiLeaks et de la Russie. "Vous doutez des conclusions de 17 agences" du renseignement, qui accusent la Russie de piratage?, demande Clinton. "Oui", répond Trump. "Elle ne sait pas si c'est la Russie" qui est derrière le piratage, répond-il. Il se défend encore: "Poutine n'est pas mon meilleur ami". "Vous seriez sa marionnette", rétorque Clinton. "Poutine a été plus intelligent que vous", répond Trump. Ping, pong.

3h25: «Nous avons des "bad bad hombres"», lâche Trump sur l'immigration

Allez, ca va être dans les trends Twitter. Sur l'immigration, Trump reparle de son mur et termine: " We've got some "bad, bad hombres" and we got to get them out.. En clair, il veut mettre dehors les "bad hombres", ou les les "mauvais hommes", pour ceux qui ne parle pas "spanglish".

 

3h20: Trump désignerait des juges qui renverseraient le droit à l'avortement pour laisser chaque Etat décider

Trump dit qu'il nommerait des juges pro-Life. «Cela veut-il dire que vous êtes favorables à ce qu'ils renversent Roe v Wade?», demande le modérateur (la décision de la Cour suprême qui a légalisé l'avortement dans tout le pays). Trump hésite dans sa réponse mais explique en substance que s'il choisit des juges pro-Life, ils renverseraient Roe V Wade. Il laisserait la décision à chaque Etat, précise-t-il.

Sa courbe chez les indépendants plonge en live.

 

3h15: Premier affrontement sur le 2nd amendement

Clinton le soutien mais veut des aménagements. «Il y a des nourrissons qui ont des accidents ou tuent quelqu'un». Trump rétorque en citant l'exemple de Chicago, qui a «les lois les plus dures sur les armes et une violence qui explose». Pour l'instant, chacun parle à sa base.

 

3h10: Première question sur la Cour suprême

Clinton veut des juges qui «défendent les Américains», y compris la communauté LGBT, contre les lobbies et les «tout-puissants». Trump veut des juges conservateurs qui sont pro-Life et pro-Gun.

3h05: C'est parti, sans poignée de main!

Donald Trump, red power tie, Hillary Clinton, power pantsuit!

 

2h50: Et voici le demi-frère d'Obama pour Trump

Avec le campaign manager de Trump. C'est plutôt risqué comme stratégie, Malik Obama, le demi-frère kényan de Barack, a quand même de grosses casseroles, comme d'être un sympathisant présumé du Hamas.

 

2h45: Ça promet, Trump tente d'instrumentaliser celui qui jure qu'il est le fils caché de Bill Clinton

Danney Williams a organisé une conférence de presse à Las Vegas (sans doute avec l'aide de la campagne de Donald Trump) pour demander un test de paternité. C'est une vieille casserole dans années 90, et il n'y a absolument aucune preuve. Bref, que ce soit vrai ou pas, il s'agit clairement de ressortir les vieux squelettes du placard.

 

2h40: Eminem pour chauffer la salle

Eminem a droppé un petit freestyle dans lequel il se paie Trump. Avec quelques bonnes punchlines:

"Consider me a dangerous man/ But you should be afraid of this dang candidate/ You say Trump don't kiss ass like a puppet?/ 'Cause he runs his campaign with his own cash for the funding?/ And that's what you wanted?/ A fuckin' loose cannon who's blunt with his hand on the button/ Who doesn't have to answer to no one?/ Great idea!"

2h30: Bonsoir/bonjour à tous, H-30 minutes
L'ambiance monte sévère. Je ne sais pas pourquoi, mais avec Trump dos au mur, je sens que ça va être du grand n'importe quoi.

Donald Trump. Hillary Clinton. Las Vegas. Pour le troisième et dernier débat télévisé, les deux candidats croisent le fer sur la scène de Sin City. Accusé par une dizaine de femmes de harcèlement et d'attouchements, le candidat républicain aura fort faire pour inverser la tendance et rattraper son retard dans les sondages. Mais en face, la démocrate est mise à mal par les fuites de WikiLeaks et peine à convaincre de son honnêteté. Bref, les coups bas devraient pleuvoir comme jamais, et 20 Minutes vous fera vivre cette joute historique en direct dès 3h00.