Belgique: Coup de filet antiterroriste dans l'entourage d'une figure de l'Etat islamique

TERRORISME Quatre personnes ont été inculpées après une série de quinze perquisitions…

20 Minutes avec AFP

— 

Un membre des forces de police belges à Molenbeek le 16 mars 2016
Un membre des forces de police belges à Molenbeek le 16 mars 2016 — Frederic Sierakowski / Isopix/SIPA

C’est donc Hicham Chaib qui était visé. Plusieurs journaux belges rapportent ce mercredi que le coup de filet antiterroriste de mardi, dans le nord de la Belgique, ciblait l’entourage de cette figure de l’organisation de l’Etat islamique apparue en mars dans une vidéo revendiquant les attentats de Bruxelles.

Quatre personnes ont été inculpées de participation aux activités d’un groupe terroriste après une série de quinze perquisitions et arrestations mardi dans plusieurs villes du nord de la Belgique, dont Anvers, Gand et Deinze, selon le parquet fédéral belge.

Une famille visée par « la plupart » des arrestations

Parmi les quatre personnes figure Zouhair Chaib, 29 ans, petit frère de Hicham (35 ans), interpellé à Gand, où il vit, rapporte le quotidien flamand De Standaard, précisant que « la plupart » des quinze arrestations ont concerné « des membres de la famille de Hicham Chaib », qui compte onze enfants au total.

Un troisième frère Chaib, Mohamed Amin, s’est plaint sur sa page Facebook que le domicile de sa mère, à Deurne, dans la banlieue d’Anvers (nord), ait aussi été perquisitionné, souligne De Standaard. Celle-ci a été emmenée pour audition avant d’être relâchée.

>> A lire aussi : Une repentie belge témoigne et dénonce les mensonges de Daesh

Parmi les quatre inculpés, on trouve aussi Soufiane A., qui a combattu dans les rangs de l’EI en Syrie, d’après De Standaard et La Libre Belgique. Ce dernier avait rejoint l’EI en Syrie en avril 2013, mais, gravement blessé lors d’un combat dans la région d’ Alep, était rentré en 2014 en Belgique, et a été interpellé mardi chez lui à Deinze, à proximité de Gand (ouest).

Hicham Chaib, un des leaders de Sharia4Belgium

Sans préciser le nom des inculpés, le parquet fédéral a souligné mardi que « certains » d’entre eux étaient suspectés d’avoir voulu recruter des djihadistes pour combattre avec l’EI en Syrie. Le frère de Hicham Chaib mis en cause serait « la figure centrale » de cette filière de recrutement, selon La Libre Belgique.

Outre la vidéo de revendication, depuis la Syrie et au nom de l’EI, des attentats de Bruxelles (32 morts, le 22 mars), Hicham Chaib est connu pour avoir été un des leaders du groupuscule islamiste radical anversois Sharia4Belgium, dirigé par Fouad Belkacem.

>> A lire aussi : quinze ans de prison requis contre le chef de Sharia4Belgium

Ce dernier a été condamné en janvier 2016 en appel à Anvers à douze ans de prison pour avoir dirigé une « organisation terroriste » ayant envoyé des jeunes combattre en Syrie. Sharia4Belgium, qui avait annoncé sa dissolution en octobre 2012, est considéré comme le précurseur en Belgique du recrutement de combattants pour la Syrie. Ses principaux membres avaient été arrêtés lors d’un coup de filet de la police belge en avril 2013.