Coup de filet anti-Fatah à Gaza

- ©2007 20 minutes

— 

Au lendemain de la mort de sept Palestiniens, tués par des miliciens islamistes à l'issue d'un rassemblement du Fatah en hommage à Yasser Arafat, le Hamas, au pouvoir à Gaza, a lancé une vague d'arrestations parmi les membres du Fatah. Plus de 200 personnes (400 selon certaines sources), dont des dizaines de responsables politiques, auraient été interpellées. Le Hamas, dont les militants seraient à l'origine des tirs meurtriers sur les manifestants qui scandaient des slogans hostiles à leur parti, accuse le Fatah de « troubles à l'ordre public ». De nombreux magasins et écoles sont restées fermés hier dans la bande de Gaza, en signe de deuil.