Effondrements d'immeubles en Chine: Un père se sacrifie pour sauver sa fillette

CATASTROPHE La jeune survivante a passé 14 heures dans les décombres sous le cadavre de son père, qui l'a protégée avec son corps...

20 Minutes avec agences

— 

Une petite fille de trois ans a été retrouvée saine et sauve après l’effondrement de quatre immeubles dans la nuit du 9 au 10 octobre 2016 à Wenzhou (Chine).
Une petite fille de trois ans a été retrouvée saine et sauve après l’effondrement de quatre immeubles dans la nuit du 9 au 10 octobre 2016 à Wenzhou (Chine). — CHINE NOUVELLE/SIPA

Une petite fille de trois ans a été retrouvée saine et sauve après l’effondrement de quatre immeubles dans la nuit de dimanche à lundi à Wenzhou (Chine). L’enfant doit la vie à son père, un ouvrier de 26 ans qui l’a protégée avec son corps lors de la chute d’un pilier en ciment, mais a trouvé la mort dans la catastrophe

La jeune survivante a passé 14 heures dans les décombres sous le cadavre de son père, alors que les corps de sa mère et de son grand-père ont été retrouvés à proximité. D’après le quotidien Zhengzhou Evening News, l’enfant avait été confiée à son grand-père et vivait à Chongqing, à plus de 1.700 km de Wenzhou. Elle venait d’arriver la veille sur place pour rendre visite à ses parents.

61 millions d’enfants délaissés

Selon des chiffres officiels, près de 277 millions de travailleurs originaires des campagnes s’entassent dans les métropoles prospères de l’est et du sud de la Chine, occupant des emplois souvent difficiles et mal rémunérés, avec peu de protection sociale, pas de permis de résidence et donc pas de place à l’école pour leur enfant. Ces migrants sont souvent contraints de laisser leur progéniture à la garde des grands-parents. Selon une estimation, pas moins de 61 millions d’enfants seraient délaissés, ne parvenant à voir leurs parents au mieux qu’une fois par an, lors des congés du nouvel an chinois.

Si les causes du drame n’ont pas encore été clairement établies et font toujours l’objet d’une enquête, la mauvaise qualité de construction des immeubles et les fortes précipitations récemment observées auraient joué un rôle dans la catastrophe, dont le bilan était de 22 morts après l’arrêt des recherches ce mardi matin. Selon l’agence Chine nouvelle, quatre propriétaires ont été interpellés.