VIDEO. Brésil: Le plus grand dinosaure du pays sorti du placard 60 ans après

SCIENCES Les restes de l'animal ont été exposés pour la première fois au public jeudi dernier à Rio de Janeiro...

20 Minutes avec agences

— 

Découverts il y a plus de 60 ans, les restes d'un "Austroposeidon magnificus", considéré comme le plus grand dinosaure du Brésil, ont été exposés le 6 octobre 2016.
Découverts il y a plus de 60 ans, les restes d'un "Austroposeidon magnificus", considéré comme le plus grand dinosaure du Brésil, ont été exposés le 6 octobre 2016. — Capture d'écran / Dailymotion

Il avait une petite tête, un long cou, un corps énorme et une longue queue. Découverts il y a plus de 60 ans, les restes d’un « Austroposeidon magnificus », considéré comme le plus grand dinosaure du Brésil, ont été exposés pour la première fois au public jeudi dernier à Rio de Janeiro.

Il y a plus de 66 millions d’années, cet herbivore était long de 25 mètres. Les restes fossilisés d’une colonne vertébrale de l’animal avaient été retrouvés par hasard en 1953 lors de la construction d’une route près de Sao Paulo, par Llewellyn Ivor Price, un paléontologue brésilien renommé.

Quatre ans pour reconstituer son squelette

Mais à l’époque, faute de personnel et de moyens, tout avait été remisé dans les réserves du musée de Sciences naturelles. En effet, aujourd’hui encore, seuls dix paléontologues spécialistes des dinosaures exercent au Brésil, relève Diogenes de Almeida Campos, le directeur du musée.

Il a fallu qu’une de ses étudiantes fasse de cet animal hors norme son sujet de thèse pour que le puzzle de son squelette soit reconstitué, durant quatre années. Juste à côté des restes de l’animal, un gigantesque « portrait », une reconstitution d’artiste à l’échelle du spécimen en question, permet de se rendre compte de sa taille.

>> A lire aussi : Bolivie: Une empreinte de dinosaure de 1,2 mètre de long a été découverte

Selon Diogenes de Almeida Campos, ce dinosaure n’était sans doute pas seul dans le sous-sol brésilien, et d’autres découvertes ne devraient pas manquer. « Faites attention quand on construit des routes ou creuse des puits », conseille d’ailleurs le directeur avant d’ajouter. « Vous pourriez avoir un dinosaure dans votre jardin sans le savoir ! ».