VIDEO. L'ouragan Matthew se dirige vers les Etats-Unis après avoir fait au moins 27 morts dans les Caraïbes

OURAGAN L'état d'urgence a été décrété dans plusieurs Etats américains...

M.C. avec AFP

— 

Evacuation d'habitants à l'approche de l'ouragan Matthew à Merritt Island, en Floride, le 5 octobre 2016.
Evacuation d'habitants à l'approche de l'ouragan Matthew à Merritt Island, en Floride, le 5 octobre 2016. — SIPANY/SIPA

C'est l'ouragan le plus puissant à frapper les Caraïbes en dix ans. Matthew, qui a déjà fait au moins 27 morts dans la région, frappe actuellement le centre de l'archipel des Bahamas et se dirige vers le sud-est des Etats-Unis. Mercredi soir, l'ouragan déferlait sur les Bahamas avec des vents légèrement plus faibles mais restant violents, à 185 km/h, forçant la fermeture des aéroports.

>> Voir notre diaporama

Particulièrement vulnérable, Haïti, pays le plus pauvre de la région, affiche le plus lourd bilan avec au moins 23 morts, selon les chiffres encore très provisoires donnés mercredi, une partie du pays ayant été longuement coupée du monde. L'ouragan Matthew a aussi fait au moins quatre morts en République dominicaine, et frappé la Colombie, la Jamaïque et Cuba, où les autorités ne recensaient pas de victimes mercredi.

Vents supérieurs à 178 km/h

Se déplaçant lentement à 19 km/h vers le nord-ouest, «Matthew traversera les Bahamas [mercredi] soir et jeudi, et devrait arriver très proche de la côte Est de la Floride d'ici [jeudi] soir», précisaient ses météorologues. L'ouragan devrait rester au moins en catégorie 3 sur 5 (vents supérieurs à 178 km/h), voire gagner en puissance à mesure qu'il se rapproche des côtes américaines, selon le NHC. Vendredi, ses vents avaient atteint 260 km/h (cat. 5).

Il se trouvait à 580 kilomètres au sud-est de West Palm Beach, station balnéaire de Floride située à une centaine de kilomètres au nord de Miami. Distribution gratuite de sacs de sable, péages levés et ouverture de refuges, cet Etat du sud-est des Etats-Unis habitué aux tempêtes tropicales se préparait néanmoins frénétiquement à l'arrivée de Matthew.

>> A lire aussi : L'ouragan Matthew vu de l'espace et vu de la Terre

Barack Obama a averti qu'il s'agissait d'une «tempête sérieuse», appelant les Américains à la vigilance. Les gouverneurs de plusieurs Etats menacés ont décrété l'état d'urgence. En Caroline du Sud, déjà frappée en 2015 par de graves inondations, plus d'un million de personnes vivant près des côtes ont reçu l'ordre de se réfugier dès mercredi à l'intérieur des terres. L'armée américaine a elle décidé mercredi de mettre à l'abri plusieurs navires et avions en les éloignant de la trajectoire de l'ouragan.