Etats-Unis: Le Pentagone aurait fait réaliser de fausses vidéos djihadistes d’Al-Qaida

IRAK L’armée américaine se serait livrée à une véritable guerre de communication contre son ennemi…

H. B.

— 

Des soldats américains déployés en Irak le 26 janvier 2016
Des soldats américains déployés en Irak le 26 janvier 2016 — AHMAD AL-RUBAYE / AFP

Plus de 540 millions de dollars. C’est ce que le Pentagone aurait dépensé entre 2006 et 2011 dans le cadre d’une vaste campagne de propagande en Irak, a révélé un collectif britannique de journalistes. Cette opération visait notamment à produire de fausses vidéos et clips publicitaires siglés  Al-Qaida en Irak.

Un ancien salarié de l’entreprise, Martin Wells, a révélé au Bureau of Investigate Journalism, les dessous de cette campagne qui ont été publiés ce dimanche par le Daily Beast et le Sunday Times.

C’est la célèbre société britannique de communication et de relations publiques Bell Pottinger qui aurait profité de ce juteux contrat, soit des recettes estimées à 120 millions de dollars par an.

« Des appâts numériques » pour démasquer les djihadistes

Outre des clips publicitaires anti-Al-Qaida, Martin Wells affirme que des reportages vidéos ont été produits et montés de manière à faire croire qu’il s’agissait « de productions de télévisions arabes ». L’idée était de se servir de ces clips comme appâts numériques. « Les vidéos, gravées sur des CD, étaient encodées de manière à se connecter automatiquement à Internet lors du visionnage, afin de permettre à la CIA de localiser l’ordinateur, grâce à son adresse IP », précise L’Obs.

Le Pentagone a reconnu avoir travaillé avec la société Bell Pottinger durant cette période en Irak, mais n’a jamais communiqué sur le contenu des prestations.