Etats-Unis: Une ville offre des trajets Uber à ses habitants (plutôt que de construire un parking)

ETATS-UNIS La municipalité de Summit, dans le New Jersey, espère ainsi économiser près de 10 millions de dollars…

M.C.

— 

Illustration: un VTC Uber.
Illustration: un VTC Uber. — Jeff Chiu/AP/SIPA

Quand Uber remplace un parking. La ville de Summit, dans le New Jersey, compte 22.000 habitants, pour beaucoup usagers de la liaison ferroviaire qui les conduit à New York en 45 minutes. Problème, trouver une place de parking devant la gare de Summit relève du « cauchemar » pour ces usagers qui effectuent la première partie du trajet en voiture. « Les gens perdent souvent 15 à 20 minutes à chercher un emplacement », explique au site Buzzfeed Michael Rogers, un responsable de la municipalité.

Pour éviter la construction coûteuse d’un nouveau parking, Michael Rogers s’est adressé à Uber pour mettre en place une solution atypique : inciter les habitants à laisser leur voiture chez eux en leur proposant de les déposer à la gare à un tarif avantageux. Grâce au partenariat annoncé lundi par le service de réservation de voitures avec chauffeur, les usagers qui sont déjà titulaires d’un abonnement au parking se verront offrir des courses à 2 dollars (1,79 euro) entre leur domicile et la gare, soit 4 dollars pour l’aller-retour, le même prix qu’une journée de stationnement.

15 % des Américains ont déjà emprunté un service comme Uber

Les subventions de la ville, qui doivent couvrir la différence entre ces 2 dollars et le prix réel de la course, devraient s’élever à 167.000 dollars (150.000 euros) par an, selon les calculs de la mairie. Bien loin des 10 millions de dollars estimés pour la construction d’un nouveau parking.

Grâce à ces partenariats, Uber, déjà bien implanté dans les grandes métropoles, espère toucher une plus grande part de la population : selon une étude, seuls 15 % des Américains disent avoir déjà emprunté un service de ce type, et un tiers en ignorent carrément l’existence.

Les communes trouvent évidemment aussi leur intérêt dans ces accords, et certaines ont même totalement remplacé leurs transports en commun par cette solution de substitution. Tout en reconnaissant l’intérêt d’utiliser Uber pour désengorger les parkings, comme à Summit, ou pour seconder les transports publics, certains soulèvent cependant une limite importante de ce système : si n’importe qui peut emprunter les transports en commun, Uber est accessible uniquement à ceux qui possèdent une carte de crédit et un smartphone.