Obsèques de Shimon Peres: L'adieu des dirigeants du monde entier

ISRAEL Une centaine de délégations de 70 pays d’Europe, d’Amérique, d’Afrique et d’Asie sont présentes pour les funérailles de l'ancien président, prix Nobel de la paix…

20 Minutes avec AFP

— 

Des dizaines de dirigeants du monde entier réunis à Jérusalem pour les obsèques de Shimon Peres.
Des dizaines de dirigeants du monde entier réunis à Jérusalem pour les obsèques de Shimon Peres. — GIL COHEN-MAGEN

Barack Obama, Bill Clinton, François Hollande, le prince Charles, le roi d’Espagne… mais aussi le leader palestinien Mahmoud Abbas, tous étaient présents ce vendredi matin à Jérusalem pour rendre un dernier hommage à Shimon Peres, décédé ce mercredi à l’âge de 93 ans. De très nombreux chefs d’Etat et de gouvernement, de ministres et de diplomates se sont ainsi déplacés pour les funérailles de celui qui a été salué comme un visionnaire dévoué à la paix.

Les obsèques ont commencé avec l’acheminement, au son des prières funéraires juives, du cercueil ceint du drapeau bleu et blanc frappé de l’étoile de David jusqu’à une tribune devant le parterre de responsables internationaux et officiels israéliens. Shimon Peres sera inhumé non loin de là à la mi-journée au cimetière national du mont Herzl, à quelques mètres de Yitzhak Rabin, assassiné en 1995.

Netanyahu et Abbas se sont serré la main

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a débuté la cérémonie en saluant en Shimon Peres « un grand homme » pour Israël et le monde. Auparavant, le chef du gouvernement israélien et le président palestinien Mahmoud Abbas se sont longuement serré la main. Sous une tente installée pour accueillir les dirigeants venus du monde entier, les deux hommes ont échangé quelques mots. Ils ne s’étaient pas serré la main depuis le sommet sur le climat à Paris (COP21) il y a près d’un an. Et la venue à Jérusalem de Mahmoud Abbas est un événement rare qui ne s’était pas produit depuis des années, le président palestinien devant bénéficier d’un accord spécial des Israéliens dans la Ville sainte.

>> A lire aussi : Hollande et Sarkozy arrivent ensemble pour les funérailles de Shimon Peres

Ces funérailles sont scrutées à la loupe pour leur signification diplomatique et les manœuvres auxquelles elles pourraient donner lieu.

Shimon Peres, mort mercredi des suites d’un accident vasculaire cérébral, était le dernier survivant des trois récipiendaires du Nobel de la paix 1994, avec Yitzhak Rabin et Yasser Arafat, récompensant leur implication dans le premier accord d’Oslo. L’accord jetait les bases d’une autonomie palestinienne et offrait un espoir, aujourd’hui bien lointain, de règlement du conflit israélo-palestinien.