Mort de Shimon Peres: Un des «plus ardents défenseurs de la paix» selon François Hollande

ISRAEL Les plus grandes personnalités politiques du monde ont salué unanimement l’œuvre et l’engagement de ce « bâtisseur de la paix »…

H. B. avec AFP

— 

Shimon Peres avait été reçu par François Hollande à l'Elysée le 25 mars 2016
Shimon Peres avait été reçu par François Hollande à l'Elysée le 25 mars 2016 — Michel Euler/AP/SIPA

C’était l’une des figures historiques du Proche-Orient, un fervent défenseur de la paix. La mort de Shimon Peres a suscité de nombreuses réactions dans le monde entier. Plusieurs responsables politiques ont rapidement rendu hommage à l’ancien président israélien, saluant unanimement son engagement en faveur de la paix.

Le président français, François Hollande, a estimé qu’Israël perdait « un de ses hommes d’Etat les plus illustres, la paix un de ses plus ardents défenseurs, et la France un ami fidèle ». « Shimon Peres appartient désormais à l’Histoire, qui a été la compagne de sa longue vie », a écrit le président dans un communiqué.

Manuel Valls a quant à lui rendu hommage à une « conscience pour l’humanité, un bâtisseur de paix infatigable vient de nous quitter… Le monde est en deuil », écrit le Premier ministre sur son compte Twitter.

« Une inébranlable force morale et un indéfectible optimisme », selon Obama

« Ce soir, Michelle et moi nous joignons à tous ceux qui, en Israël, aux Etats-Unis et dans le monde entier, rendent hommage à la vie extraordinaire de notre cher ami Shimon Peres, un père fondateur de l’Etat d’Israël et un homme d’Etat dont l’engagement pour la sécurité et la recherche de la paix était fondé sur son inébranlable force morale et sur son indéfectible optimisme », a déclaré le président américain, Barack Obama, soulignant que Shimon Peres n’avait jamais cessé de croire en la possibilité de la paix.

L’ex-président Bill Clinton regrette « un génie au grand cœur »

L’ancien président américain Bill Clinton, qui supervisa en 1993 la signature à Washington des accords d’Oslo entre Israéliens et Palestiniens, a rendu hommage à « un génie au grand cœur », « un fervent avocat de la paix, de la réconciliation et d’un avenir dans lequel tous les enfants d’Abraham construiraient un meilleur lendemain ».

« Quelqu’un que j’aimais profondément », explique Tony Blair

Pour l’ex Premier ministre britanniques Tony Blair, ancien émissaire du Quartette pour le Moyen-Orient, « Shimon Peres était un géant de la politique, un homme d’Etat qui restera comme l’un des plus grands de notre époque et de toutes les époques, et quelqu’un que j’aimais profondément ».

« Une vie au service de la paix et de la réconciliation », estime le président allemand

Le président de l’Allemagne, Joachim Gauck, a lui souligné que « Shimon Peres a marqué Israël comme aucun autre politique ». « Il a servi son pays dans différentes fonctions avec des principes solides lorsqu’il s’agissait de la sécurité d’Israël, et une volonté forte lorsqu’il s’agissait de faire avancer le processus de paix avec les Palestiniens ». Pour Joachim Gauck, « sa vie au service de la paix et de la réconciliation peut être un exemple pour les jeunes ».