VIDEO. Débat Clinton-Trump: Hillary a donné une leçon à Donald

ETATS-UNIS Sur la défensive, le républicain a passé une mauvaise soirée, ce lundi, lors du premier débat entre les candidats à la présidentielle américaine...

Philippe Berry

— 

Hillary Clinton et Donald Trump lors du premier débat télévisé, le 26 septembre 2016.
Hillary Clinton et Donald Trump lors du premier débat télévisé, le 26 septembre 2016. — E.VUCCI/AP/SIPA

Dans les semaines qui ont précédé le débat, Trump a répété à l’envi qu’il se fiait à son instinct et ne préparait pas son grand oral face à Clinton. Cela s’est vu, lundi soir. Sur la scène de l’université Hofstra, il est tombé dans les pièges tendus par la vétérante démocrate. Même s’il n’a pas commis d’erreur gravissime, synonyme de disqualification immédiate, le candidat républicain va sans doute perdre du terrain dans les sondages.

>> A lire aussi : Revivez le débat Clinton-Trump

Trump peut avoir une satisfaction : il a plutôt bien figuré lors des 15 premières minutes. Son message économique promettant de lutter contre les délocalisations et son attaque sur le revirement de position de Clinton sur le traité commercial trans-Pacifique ont fait mouche. Mais ensuite, il s’est constamment retrouvé acculé.

« Donald doit avoir quelque chose de terrible à cacher »

Souriante – parfois trop – et décontractée, Clinton a visé la jugulaire sur la déclaration d’impôts que Donald Trump refuse de publier, au prétexte qu’il subit un audit du fisc américain. « Donald doit avoir quelque chose de terrible à cacher : qu’il n’est pas aussi riche qu’il l’affirme ou qu’il ne paie presque pas d’impôts », spécule la démocrate. Réponse de Trump, qui n’essaie même pas de nier son optimisation fiscale : « C’est parce que je suis intelligent ». Même justification maladroite à propos de sa spéculation sur le crash du marché immobilier : « C’est du business. »

Mais c’est sur la polémique de l’acte de naissance d’Obama qu’Hillary Clinton fait le plus de dégâts. Elle a accusé Trump d’avoir « lancé sa carrière politique en propageant un mensonge raciste selon lequel notre premier président noir n’était pas un citoyen américain ». Utilisant les mots du candidat républicain contre lui, elle encore a donné en exemple cette ex-Miss Univers, surnommée « Miss Piggy » et « Miss femme de ménage car elle était latino » par Donald Trump. « Cette femme a un nom, Alicia Machado, et elle va voter en novembre. »

>> A lire aussi : Reniflements, hacker de 200 kg, «Miss femme de ménage»... Les buzz du débat Trump-Clinton

La plus grande faiblesse de Trump, c’est sans doute de ne pas avoir vraiment réussi à utiliser les questions du modérateur comme prétexte pour attaquer son adversaire. Il a bien amené le dossier des emails, mais il n’a passé que 30 secondes dessus. Il a critiqué le plan de Clinton pour vaincre Daesh « divulgué à l’ennemi sur son site Internet ». Sa réplique, cinglante : « Au moins j’ai un plan. » Face aux défis mondiaux, la démocrate a mis en doute le tempérament de Donald Trump: «Quelqu'un qui s'emporte pour un tweet ne devrait pas avoir le doigt près du bouton nucléaire.»

La cote de Clinton grimpe

« Hillary Clinton a remporté le débat ce soir. Donald Trump devait prouver qu’il avait le tempérament pour être président et il n’a pas réussi. Il a beaucoup interrompu Clinton et il a fait plusieurs commentaires qui n’étaient simplement pas présidentiels. Elle était très bien préparée, elle est restée calme et n’a rien dit de dommageable », estime pour Phillip Ardoin, professeur de sciences politiques à Appalachian State University.

Plusieurs sondages à chaud – par nature pas très fiables – confirment ce sentiment. 62 % des sondés par CNN donnent la victoire à Clinton, contre 27 % à Trump. Dans un panel d’électeurs indécis de Fox News, l’écart est similaire, 16-6 pour Clinton. Plus révélateur, la cote de Clinton sur les sites de paris sportifs a grimpé de 69 à 73 % pendant le débat. Il en reste deux à Donald Trump pour inverser la tendance.