Mexique: Un troisième prêtre assassiné en une semaine

MEURTRES Deux autres religieux sont actuellement portés disparus…

20 Minutes avec AFP

— 

Des policiers sur les lieux où ont été retrouvés les corps de deux prêtres catholiques assassinés dans la province de Veracruz.
Des policiers sur les lieux où ont été retrouvés les corps de deux prêtres catholiques assassinés dans la province de Veracruz. — STR / AFP

Au Mexique, l’inquiétude grandit après l’assassinat de plusieurs religieux.  Un prêtre de l’Etat de Michoacan, dans l’ouest du pays, a été retrouvé mort, portant des blessures par balle, quelques jours après avoir été porté disparu. Avec la mort de José Alfredo Lopez Guillen, ce sont trois prêtres qui ont été assassinés en une semaine au Mexique. Lundi 20 septembre, les corps de deux autres prêtres, également tués par balle, avaient été découverts dans l’Etat de Veracruz dans l’est du Mexique.

La disparition de José Alfredo Lopez Guillen avait été rapportée ce mercredi par ses proches, qui étaient alors sans nouvelles de lui depuis deux jours. Elle avait été annoncée publiquement ce jeudi par le gouverneur de l’Etat de Michoacan, Silvano Aureoles, dans une interview à la radio.

Aucune demande de rançon

La voiture du prêtre avait été découverte le mardi précédent dans le même secteur, retournée et vide, a indiqué le parquet. Selon les résultats de l’autopsie, « la mort a été provoquée par des blessures causées par des projectiles d’ arme à feu », a indiqué le parquet dans un communiqué.

>> A lire aussi : Meurtres et disparitions en série au Mexique

Avant sa disparition, aucun changement dans le comportement du prêtre n’avait été remarqué par son entourage, et aucune demande de rançon n’a été faite après sa disparition, a encore indiqué le parquet de Michoacan.

Avant l’annonce de la découverte de samedi, le Centre catholique multimédia, qui recense les attaques contre les religieux au Mexique, a indiqué que 14 prêtres, un séminariste et un sacristain avaient été assassinés dans ce pays depuis décembre 2012. Deux autres prêtres sont portés disparus.