Suède: Une fusillade à Malmö fait au moins quatre blessés

FAITS DIVERS Les quartiers défavorisés de Stockholm, Göteborg et Malmö subissent depuis plusieurs années une montée de la violence attribuée par les autorités à des rivalités entre bandes...

20 Minutes avec AFP

— 

Un policier suédois examine la scène d'une fusillade à Malmö, le 25 septembre 2016.
Un policier suédois examine la scène d'une fusillade à Malmö, le 25 septembre 2016. — Emil Langvad/AP/SIPA

Une fusillade a éclaté peu avant 19 h dimanche à  Malmö, la grande ville du sud de la Suède. Apparemment pris pour cibles par des tireurs circulant à scooter, quatre hommes ont été blessés, dont l’un grièvement, selon la police.

Sur place, les patrouilles de police ont pris en charge un blessé immédiatement évacué vers l’hôpital de la ville. « Trois autres blessés sont parvenus à se rendre par leurs propres moyens à l’hôpital », a précisé la police locale dans un communiqué.

Selon des témoins interrogés par le quotidien SydSvenskan, des riverains auraient emmené les blessés dans leurs voitures avant l’arrivée des secours. « Les agresseurs auraient pu prendre la fuite en scooter. Une enquête a été ouverte pour tentative de meurtre. Aucun suspect n’a été appréhendé », indique le communiqué de la police.

« Ils ont tiré à l’arme automatique »

Plusieurs témoins de la scène cités dans la presse suédoise ont évoqué une course-poursuite entre la voiture dans laquelle se trouvaient les quatre victimes et deux scooters. La voiture prise en chasse par les scooters aurait fait une embardée et fini sa course contre un arbre. Plusieurs individus, au visage dissimulé, auraient alors ouvert le feu sur le véhicule, tirant une vingtaine de balles, croit savoir le quotidien Expressen. « Ils ont tiré à l’arme automatique », a indiqué un témoin. Un des blessés atteint à la tête se trouverait dans un état critique.

Si la Suède connaît globalement une criminalité relativement faible, les quartiers défavorisés de Stockholm, Göteborg et Malmö subissent depuis plusieurs années une montée de la violence attribuée par les autorités à des rivalités entre bandes liées au contrôle du trafic de drogue et de la prostitution. Fin août, un enfant de 8 ans avait été tué par une grenade lancée dans un appartement de Göteborg où était domicilié un homme condamné dans une affaire de règlements de compte au sein de la communauté somalienne.