Réfugiés: Obama annonce l'accueil de 360.000 personnes supplémentaires par 50 pays

MONDE Il y aurait 21 millions de réfugiés dans le monde...

M.C. avec AFP

— 

Barack Obama à un sommet des dirigeants mondiaux sur les réfugiés à New York, le 20 septembre 2016.
Barack Obama à un sommet des dirigeants mondiaux sur les réfugiés à New York, le 20 septembre 2016. — SIPANY/SIPA

Ce chiffre, dont la répartition par pays n'a pas été précisée, représente un doublement par rapport à la situation actuelle. Barack Obama s'est félicité mardi à l'ONU de l'engagement d'une cinquantaine de pays à accueillir 360.000 réfugiés sur l'année à venir.

Selon des responsables américains, sept pays (Roumanie, Portugal, Espagne, République tchèque, Italie, France, Luxembourg) ont quant à eux promis de réinstaller ou d'accueillir au moins dix fois plus de réfugiés qu'ils ne l'ont fait en 2015. Il y aurait quelque 21 millions de réfugiés de par le monde, chassés par les guerres comme en Syrie ou par les persécutions, parmi un total de 65 millions de personnes déplacées.

>> A lire aussi : Plus de 300.000 migrants ont traversé la Méditerranée en 2016

Rejeter certains car ils sont musulmans, c'est «renforcer la propagande terroriste»

A l'ouverture d'un sommet de chefs d'Etat organisé à l'initiative des Etats-Unis, le président américain a en particulier salué le rôle de l'Allemagne et du Canada face à la crise migratoire née de la guerre qui ravage la Syrie depuis cinq ans.

>> A lire aussi : «Notre diversité n’est pas une faiblesse», affirme Obama

«Les réfugiés, dont la plupart sont des femmes et des enfants, fuient la guerre et le terrorisme. Ce sont des victimes», a-t-il fait valoir. Rejeter certains d'entre eux car ils sont musulmans reviendrait à «renforcer la propagande terroriste», a-t-il ajouté dans une allusion à une proposition de campagne du candidat républicain Donald Trump.

4,5 milliards de dollars de plus qu'en 2015

Un peu plus tôt, à la tribune de l'ONU, Barack Obama avait appelé les pays riches à s'engager plus avant «même quand c'est difficile d'un point de vue politique». Les Etats-Unis ont accueilli 10.000 réfugiés syriens au cours de l'année fiscale écoulée, un chiffre jugé très insuffisant par des défenseurs des droits de l'homme. Pour l'année fiscale à venir (2016-2017), Washington s'est engagé à accueillir au total 110.000 réfugiés, mais n'a pas fourni de chiffres pour ceux issus de Syrie.

La Maison Blanche a par ailleurs annoncé une hausse de 4,5 milliards de dollars par rapport à 2015 des contributions financières de l'ensemble de ces pays réunis en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York. Ce chiffre inclut des fonds destinés à scolariser un million de réfugiés et à permettre à un million d'autres de trouver un emploi légalement.