VIDEO. Etats-Unis: Un trou géant se creuse en Floride et provoque une fuite d'eau radioactive

PLANETE Les 980 millions de litres proviennent d’une usine d’engrais de Mullberry…

20 Minutes avec agence

— 

Un trou géant dans une usine d'engrais a provoqué une fuite d'eau radioactive en Floride (Etats-Unis), en septembre 2016.
Un trou géant dans une usine d'engrais a provoqué une fuite d'eau radioactive en Floride (Etats-Unis), en septembre 2016. — Capture d'écran / YouTube

Un trou de 14 mètres de diamètre s’est récemment formé voici plus de quinze jours juste au-dessus d’une pile de déchets de la compagnie Mosaic, basée à Mullberry (Floride). La faille a depuis absorbé près de 980 millions de litres d’eau légèrement radioactive, provenant de l’usine qui est « le plus grand fournisseur mondial de phosphate », indique The Telegraph.

Le trou serait le résultat d’un phénomène d’affaissement circulaire du sol qui apparaît en de nombreux points du globe et qui serait provoqué par l’érosion du calcaire en surface de la terre. Découvert par un employé du site le 27 août dernier, son existence n’a été rendue publique que ce 15 septembre.

>> A lire aussi : VIDEO. Australie: Un trou béant apparaît dans le jardin de retraités

L’eau continue aujourd’hui de se déverser dans le sol

Des images aériennes datant du 16 septembre ont depuis été publiées par les médias américains et largement partagés sur les réseaux sociaux. On y voit que l’eau continue aujourd’hui de se déverser dans le sol.

Certains défenseurs de l’environnement tout comme les riverains craignent que l’eau radioactive n’infiltre l’aquifère floridien qui alimente en eau la Floride, l’Alabama, le Georgie et la Caroline du Sud, rapporte The Guardian. De son côté, la compagnie Mosaic assure qu’il n’y a aucun risque que la fuite radioactive ne se mêle à l’approvisionnement en eau de la région.

L’entreprise spécialiste du phosphate travaillerait actuellement au pompage de l’eau polluée. Quant aux résidents, beaucoup assurent sur les réseaux sociaux ne pas croire que leur « eau est OK » et demandent la réalisation de prélèvements et d’analyses.

>> A lire aussi : VIDEO. Chine: Un trou de 30 mètres s'ouvre dans une rue, avalant plusieurs passants