Russie: Cinq scientifiques prisonniers d’un groupe d’ours polaires affamés

ANIMAUX Les changements climatiques intervenus dans cette région du nord de la Sibérie ont conduit les ours à chercher de la nourriture dans une station météorologique...

20 Minutes avec agence

— 

Un ours polaire sur la banquise.
Un ours polaire sur la banquise. — SOLENT NEWS/SIPA

Depuis la fin du mois d’août, cinq scientifiques russes en mission dans une station météorologique de l’Arctique sont bloqués par des ours polaires affamés.

Le groupe d’ursidés s’est d’abord rapproché progressivement de leur résidence de l’île de Troynoy, située tout au nord de la Sibérie (Russie), avant d’encercler le site de façon menaçante. Un chien de l’équipe a même été tué par l’un des ours le 31 août, indique The Guardian.

Le changement climatique en cause

Terrifiés, les spécialistes russes du climat ont demandé l’envoi d’une mission de sauvetage, qui ne pouvait cependant pas arriver avant un mois. Mais face à l’urgence de la situation, les responsables du réseau russe de stations météorologiques ont réussi à acheminer par bateau trois chiens et des fusées éclairantes pour renflouer le stock des chercheurs, qui était épuisé.

Ce sont les changements climatiques intervenus dans la région qui, en affamant les ours, les aurait poussés à adopter ce comportement qualifié d'« inhabituel » par Yelena Novikova, la porte-parole du réseau de stations météorologiques, citée par le quotidien britannique.

>> A lire aussi : La photo d'un ours polaire squelettique suscite l'émotion sur la toile

« En général, les ours vont sur d’autres îles, mais pas cette année. La glace a fondu rapidement et les ours n’ont pas eu le temps de nager vers d’autres îles. Et comme il n’y a pas de nourriture sur l’île [de Troynoy], ils sont venus à la station. »