Pour l'Eurostar, une gare de luxe, calme et modernité

TRANSPORTS La gare de Saint-Pancras, entièrement rénovée, met Londres à 2h15 de Paris...

Eric Albert, à Londres

— 

Les deux amants sont désormais enlacés à jamais, sous l’énorme pendule qui surplombe la gare de Saint-Pancras. La statue de neuf mètres de haut, réalisée par le sculpteur britannique Paul Day, se veut à la hauteur des espoirs qu’ont les concepteurs du nouveau terminal d’Eurostar à Londres, dont la cérémonie d’ouverture se déroule ce mardi : 45 millions de voyageurs sont attendus chaque année.

>> des photos de la gare dans la journée, dès son inauguration...


«Mais ceci étant une gare britannique, vous remarquerez que les amants ne s’embrassent pas. Cela aurait été un peu trop français. Ils se contentent d’être front contre front.» La remarque ironique est de Mike Luddy, le directeur de ce projet titanesque de 9 milliards d’euros (dont 1,2 milliard pour la gare elle-même, le reste allant à la voie ferrée).

Junkies et clochards

Avec les architectes, il a voulu faire de la gare de Saint-Pancras une fusion de l’ultra-moderne et de l’historique. D’un côté, il s’agit de la première ligne de train à haute vitesse jamais construite en Grande-Bretagne, avec 18 kilomètres de tunnel rien qu’à Londres et trois viaducs. Celle-ci va permettre de relier Paris en deux heures et quart, vingt minutes de moins.

De l’autre, la gare choisie pour abriter le nouveau terminal est un joyau de l’ère victorienne, avec son arche métallique haute de 31 mètres, construite plus de deux décennies avant la tour Eiffel. Malmené par les bombardements pendant la seconde guerre mondiale, l’endroit était quasiment à l’abandon, dans un quartier arpenté par les junkies et les clochards.

Le plus grand bar à champagne d’Europe

Dans cet environnement sordide, les architectes ont pris le pari de faire un bâtiment de luxe. Ils ont percé le sommet de l’arche pour y mettre un plafond vitré, afin de laisser pénétrer la lumière du jour. Un énorme effort est consacré aux magasins. Le plus grand bar à champagne d’Europe est installé le long des voies, afin de déguster une coupe juste avant de monter dans le train. Les enseignes de vêtements de luxe seront nombreuses, et «il y aura quatre fois plus de personnel à disposition que dans les autres gares», affirme Mike Luddy. L’atmosphère relève plus de l’aéroport international que de la gare de train.

Distances optimisées

L’ensemble n’est-il pas trop tourné vers les commerces, au risque –comme à l’aéroport d’Heathrow- d’en oublier le confort des passagers? Non, répond Alastair Lansley, l’architecte qui supervise le projet depuis presque une décennie. «Je pense avant tout aux passagers. Par exemple, tout est prévu pour que la distance parcourue par le voyageur entre l’arrivée à la gare et l’entrée dans le train ne prenne que 15 minutes, alors que ça dure souvent une demi-heure à la gare du Nord. De même, le salon d’attente est placé de façon à pouvoir admirer le bâtiment, pour se l’approprier pendant les quelques minutes d’attente.»

La cérémonie d’ouverture, en grande pompe avec la reine d’Angleterre, va se dérouler ce mardi. Mais pour les voyageurs, il faudra attendre jusqu’au mercredi 14 novembre pour voir les premiers Eurostar entrer sous la majestueuse voûte métallique.