VIDEO. Etats-Unis: Un policier licencié pour avoir refusé de tirer sur un Noir américain armé

SECURITE L’officier a été mis à pied pour avoir « échoué à éliminer une menace »…

H. B.

— 

Un policier américain sur une scène de crime à Chicago le 4 février 2016.
Un policier américain sur une scène de crime à Chicago le 4 février 2016. — SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

C’est une histoire qui risque de mettre à nouveau le feu aux poudres, alors que les tensions raciales sont encore vives aux Etats-Unis. Un policier américain s’est tout bonnement fait licencier pour avoir refusé de tirer sur un Noir américain, révèle le Post-Gazette, le journal local de Pittsburgh, et le Washington Post. Le motif invoqué par sa hiérarchie : incapacité à « éliminer une menace ».

>> A lire aussi : Multiples cas de brutalités policières envers les Noirs aux Etats-Unis

L’officier de police Stephen Mader a raconté que le 6 mai dernier, il s’est retrouvé face à un homme noir armé, Ronald William, lors d’une de ses interventions. Ce dernier, qui ne brandit pas l’arme à feu directement vers le policier, lui demande de l’abattre, ce que le policier refuse afin d’éviter une énième affaire de «  suicide by cop ». Stephen Mader, en tant qu’ancien Marine, juge que Ronald William ne représente pas un danger imminent et entame un dialogue avec lui. C’est alors que deux autres agents de police débarquent, et l’un d’eux n’hésite pas à faire feu en voyant le suspect s’avancer.

Son arme n’était pas chargée

Ronald William sera tué sur le coup, les policiers s’apercevant par la suite que son arme n’était pas chargée.

Après plusieurs semaines d’enquête, les forces de police expliqueront que le tir était tout à fait justifié. Pire encore, ils décident de sanctionner l’officier Stephen Mader pour son inaction en le licenciant. « Vous avez mis deux officiers en danger », lui auraient déclaré ses supérieurs, ajoutant qu’il avait « échoué à éliminer une menace ».