José Manuel Barroso chez Goldman Sachs: Jean-Claude Juncker exige des «clarifications»

BANQUES Le Portugais a jugé que ces mesures étaient « discriminatoires » à son égard…

20 Minutes avec AFP
— 
Jose Manuel Barroso, président de la Commission européenne le 7 mars 2014
Jose Manuel Barroso, président de la Commission européenne le 7 mars 2014 — Peter Morrison

C’est une embauche qui avait suscité un tollé début juillet. La Commission européenne a demandé à  des « clarifications » sur ses nouvelles fonctions controversées de « conseiller » au sein de   , a indiqué   dans une lettre rendue publique par la médiatrice de l’UE.

Jose Manuel Barroso a déploré ce mardi dans un courrier, des mesures «» à son égard. «Ces actions sont non seulement discriminatoires mais elles apparaissent en plus comme incompatibles avec des décisions prises concernant d'autres anciens membres de la Commission», a-t-il écrit dans cette lettre, datée de mardi et adressée à Jean-Claude Juncker, l'actuel président de la Commission.

Le Portugais, qui a présidé la Commission de 2004 à 2014, a été chargé en juillet par la banque d’affaires américaine Goldman Sachs de . Cette nomination a été accueillie par des réactions outrées,  , et une pétition du personnel de l’UE, s’inquiétant qu’il mette au profit de ce groupe privé la notoriété gagnée dans ses anciennes fonctions publiques.

L’avis du comité d’éthique ad hoc

Dans sa réponse datée du 9 septembre à Mme O’Reilly, Jean-Claude Juncker assure que Jose Manuel Barroso lui « a confirmé qu’il s’engageait à agir de manière intègre et discrète » chez Goldman Sachs. Le président de  indique aussi avoir « demandé au secrétaire général (de la Commission) de lui envoyer une lettre pour lui demander de fournir des clarifications sur ses nouvelles responsabilités et les termes de   ».

Et, poursuit-il, la réponse sera soumise « à l’avis du comité d’éthique ad hoc », qui est chargé d’éclairer la Commission sur la question de savoir si les projets de reconversion professionnelle des anciens commissaires européens ne se heurtent pas aux règles édictées en commun.