Présidentielle américaine: Donald Trump ne dira pas un mot sur la santé d'Hillary Clinton

MUTISME La candidate démocrate, qui souffre d'une pneumonie, est l'une des cibles préférées du républicain…

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump.
Donald Trump. — CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Donald Trump serait-il devenu « beau joueur » ?

Le candidat républicain à la présidentielle américaine a décidé de ne pas commenter publiquement l’annonce de la pneumonie dont souffre sa rivale démocrate Hillary Clinton, ont affirmé ce lundi deux médias américains.

Le milliardaire américain avait pourtant affirmé à plusieurs reprises que sa rivale n’avait pas « l’endurance physique et mentale » pour être présidente.

Silence radio

Changement de stratégie, donc pour le trublion américain, dont l’équipe de campagne affirme qu’il veut « faire preuve de respect » à l’égard de la santé défaillante de la candidate démocrate. Ses membres ont reçu l’ordre de ne rien diffuser sur les médias sociaux à ce sujet, selon la chaîne de télévision CNN.

L’agence Bloomberg a aussi rapporté cette même décision, citant des sources proches du candidat républicain.

>> A lire aussi : Polémique, «coup de chaud»... Vers un malaise dans la campagne d'Hillary Clinton?

Dimanche, Hillary Clinton, 68 ans, a eu un malaise à New York à l’issue des cérémonies de commémoration des attentats du 11-Septembre, forçant son équipe à révéler, après deux jours de secret, qu’elle souffrait d’une pneumonie. Elle a annulé un déplacement en Californie prévu ces lundi et mardi.

>> A lire aussi : «Elle a perdu une chaussure et tout», raconte l'auteur de la vidéo

Au cours des dernières semaines, Donald Trump avait repris à son compte l’idée que sa rivale démocrate avait de sérieux problèmes de santé, alimentée par plusieurs rumeurs sur Internet. Lundi, il doit poursuivre sa campagne électorale en se rendant à Baltimore (est) puis à Asheville en Caroline du Nord (sud-est).