Le feuilleton de l'élection présidentielle bientôt terminé en Autriche ?

SUSPENSE L'élection avait eu lieu en mai...

20 Minutes avec AFP

— 

Norbert Hofer et Alexander van der Bellen lors d'un débat télévisé le 19 mai 2016
Norbert Hofer et Alexander van der Bellen lors d'un débat télévisé le 19 mai 2016 — Ronald Zak/AP/SIPA

Et maintenant un problème de colle… L’élection présidentielle autrichienne qui joue les prolongations depuis le printemps, après notamment une annulation judiciaire, pourrait être reportée en raison de bulletins de vote défectueux, à moins d’un mois du scrutin.

La coalition centriste au pouvoir à Vienne ne cache pas son embarras : le scrutin qui doit de nouveau opposer Alexander Van der Bellen, candidat indépendant soutenu par les écologistes, au candidat de l’extrême droite Norbert Hofer, est prévu le 2 octobre et les signalements de bulletins électoraux se décachetant à peine fermés, se multiplient.

Suspense

Le ministère de l’Intérieur devrait dire lundi matin s’il convient d’ajourner le vote. Car la grogne des collectivités locales le dispute aux railleries des internautes et aux avertissements des juristes qui craignent que cet incident puisse de nouveau faire annuler l’élection, en cas de recours.

>> A lire aussi : Qui est Alexander Van der Bellen, le nouveau président écologiste?

Le scrutin est en effet une répétition du second tour du 22 mai, dont le résultat avait été invalidé par la Cour constitutionnelle après irrégularités de certains dépouillements.

« S’il apparaît qu’en raison d’un défaut de fabrication, l’élection ne peut pas se dérouler correctement, il est de mon devoir […] d’envisager immédiatement un report », a déclaré vendredi le ministre de l’Intérieur, Wolfgang Sobotka (conservateur ÖVP), dans un communiqué.

Report

Selon son entourage cité par les médias autrichiens, une proposition de report du scrutin à la mi-novembre pourrait être présentée la semaine prochaine au Conseil des ministres puis au Parlement. Le chancelier social-démocrate (SPÖ) Christian Kern a estimé que si ce report était « nécessaire, il faut en discuter », tout en précisant que ce serait le dernier recours.

Et le candidat écologiste a annulé in extremis son entrée en campagne prévue vendredi après-midi. La veille, il avait plaidé pour que la lumière soit faite rapidement sur ce nouvel incident.

Explications

Le ministre de l’Intérieur a sommé l’imprimerie chargée de confectionner les bulletins de donner des explications, alors que la cause de la malfaçon et le nombre de cartes concernées ne sont pas encore connus.

Comme lors de l’élection du printemps, l’incident porte sur les bulletins de vote par correspondance qui ont commencé à être distribués à tous les électeurs souhaitant voter à distance avant le 2 octobre.

>> A lire aussi : Quel impact à l'échelle européenne en cas d'élection de Norbert Hofer?

Plusieurs photos de bulletins à l’ouverture baillante après s’être décollée ont été postées sur les réseaux sociaux. Si le vote parvient ainsi décacheté, il ne peut plus être pris en compte.

Or le vote postal est extrêmement prisé en Autriche où il avait représenté pas moins de 16,7 % des suffrages exprimés en mai.